AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 → Ses légendes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Opium Deal

    Fσи∂αтяιcє


Puf : Tora & Padou :D
Naissance : 28/04/1993
Messages : 1225

Libre au RP : Oui mais à petite dose.
Playlist : Ca varie selon les jours et mon humeur ..


» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :
MessageSujet: → Ses légendes   Mer 10 Oct - 12:20


La légende de Denay, écrite par Plumy.

« Si vous ne croyez pas aux Dieux, vous apprendrez que vous avez tort. »


Denay était un loup. Ou plutôt, un louveteau, un jeune loup, car il n'a pas survécu bien longtemps. Son pelage n'était pas noir, contrairement à ce qu'on pourrait penser. Il était même blanc. D'un blanc de neige. Ce qui était noir, chez lui, c'était son cœur. Dès son enfance, il montra son égoïsme et sa cruauté. En ces temps là, la Lune était déjà l'incarnation d'une Déesse pour les loups. Et encore, la Lune n'était pas le seul symbole, le seul Dieu, vénéré à cette époque.

Les loups de la meute croyaient en ces symboles, divins d'après eux. Preuve en est que depuis qu'ils vénéraient la Lune, entre autre, ils dominaient la guerre contre les chevaux. Mais Denay n'y croyait pas. À quelques mois, il insultait déjà les vétérans de poulains naïfs, ce qui lui valut en contrepartie la haine des siens. Il était tellement odieux et arrogant que même sa famille le rejeta. Cela le mit dans une colère noire, car il était certain d'avoir raison. Et il comptait le prouver.

Alors, une nuit, après une dispute particulièrement violente avec un autre loup, Denay s'en alla chercher ses preuves. Les éléments divins, ayant eu vent de son comportement, ne lui étaient pas clément. Sur son chemin, il tombait bien souvent sur des pièges naturels dont il n'avait pas détecté la présence, alors qu'il était en général très attentif. Cette nuit-là, la Lune était pleine. Le loup blanc comprit que les Dieux, s'ils existaient, faisaient exprès d'entraver sa progression. Ainsi, il s'arrêta et lança des insultes à la Lune dans un chant dénué de mélodie. La Lune, furieuse, se cacha alors derrière les nuages et Denay se retrouva alors dans l'obscurité totale. Mais il était têtu, continua à marcher tout en insultant les divinités qu'il connaissait par leur nom. Les pièges avaient cessé et il était alors certain d'avoir triompher de ces pseudos-Dieux.

Il se trompait.

Quelques mètres plus tard, sa patte se posa dans le vide. Surpris et terrifié, Denay poussa un hurlement tandis que son poids le faisait basculé dans le gouffre sombre. Sans le savoir, il était arrivé près de la falaise. Mais ni le vent, ni le bruit de la mer, ni l'odeur de sel n'avaient été là pour l'en avertir. C'était la fin.

Là où la meute se tenait, la famille de Denay reconnu son hurlement et malgré leurs disputes, ils se précipitèrent vers sa provenance, suivant sa piste. Mais alors que l'aube pointait son nez, lorsqu'ils arrivèrent à l'endroit de sa chute, il n'y avait plus rien. On le devina mort et on laissa passer l'affaire. Il était très impopulaire, aussi personne ne le regretta, si ce n'est sa mère, un peu.

Sauf que depuis cette nuit, tous les loups qui veulent suivre cette même voie et crier l'inexistence des Dieux se voient hantés par un fantôme. On dit qu'il n'est fait que d'une brume blanche. Les loups hantés ont alors deux options : soit ils acceptent l'existence des symboles divins, soit ils sont directement conduit près de la falaise où ils finissent tous par s'écraser. Serait-ce le fantôme de Denay ? Qui sait.

Et vous, y croyez-vous?



Dernière édition par Opium Deal le Mer 10 Oct - 12:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Opium Deal

    Fσи∂αтяιcє


Puf : Tora & Padou :D
Naissance : 28/04/1993
Messages : 1225

Libre au RP : Oui mais à petite dose.
Playlist : Ca varie selon les jours et mon humeur ..


» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :
MessageSujet: Re: → Ses légendes   Mer 10 Oct - 12:25


La légende de Storm, écrite par Tora.
( thème musical : Requiem for a dream )

« Je vais vous apprendre à croire aux fantômes. »


« Je galope à toute allure, je ne sais pas où je vais mais plus rien ne m'importe. Je dois juste leur échapper. Je les entend derrière moi avec leur souffle haletant causé par leur course effrénée. Des monstres, des animaux à poils drus et à quatre pattes comme moi-même, aux langues pendantes, aux gueules d'où de la bave coule. Des loups. Et puis leurs yeux malins, je sais ce que j'y ai lu : l'envie de me dévorer. Depuis je cours, je ne peux pas m'arrêter. Je ne veux pas mourir aujourd'hui, j'ai toute la vie devant moi. Maman, papa, pourquoi n'ai-je pas écouté vos conseils ? Si je vous avais écoutés, je serais encore parmi vous à cette heure-là, je n'aurais pas besoin de perdre haleine dans cette course qui va me tuer. Car il est trop tard, je les sens, je les entend, ils arrivent. J'ai le souffle court, mes membres me font mal, mon cœur va éclater. Le sang tambourine dans ma tête, je crois que je vais vous dire adieu. Je m'écroule, ils sont là. C'est la fin. »

« Où suis-je ? Ne suis-je pas mort ? Tout est noir, mais je n'ai plus mal. Ces animaux assoiffées de sang ne sont plus là. Je suis seul. Je me sens si vide. Tout d'un coup me paraît si calme mais si dénoué de sens. Je sens mon corps léger. Peut-être suis-je vraiment mort ? J'ai senti le vie qui me quittait. Oui, je crois que c'est ça. Et maintenant ? J'avance au milieu de l'obscurité totale. J'ai l'impression que ça fait des heures que je marche. Moi qui me sens si vide, pourtant je réfléchis. J'avais toute la vie devant moi quand d'autres sont au bord de leur fin. J'aurais aimé vivre quand d'autres préfèreraient mourir. C'est peut-être pour ça que je ne trouve pas la paix. Car la mort ça ne peut être ça, errer pour l'éternité. Si j'ai un dernier vœux à prononcer, qu'on m'accorde quelques années de plus. »

« La lumière dont parle tout le monde, je ne l'ai jamais vu. Mais mon vœux a été entendu, on m'a répondu. On ne peut pas faire ressusciter les êtres de chair. Comment ai-je pu espérer le contraire ? Mais ma foi devait être forte, mon esprit devait le crier, car on m'a accordé mes années. Je ne sais pas qui était-ce, la voix était si lointaine et sombre. Mais maintenant je peux voguer sur la terre comme bon me semble. Un fantôme suis-je devenu. Un esprit malin. Bien plus malin que ceux qui m'ont tué et je vais leur faire payer leurs crimes. J'ai vu tous les êtres de mon espèce qu'ils ont tués et aujourd'hui je vais tous les venger. Vous allez avoir peur. Vous allez trembler. Vous en perdrez la raison. Vous en mourrez. »


Des loups sont régulièrement retrouvés morts. Au début l'espèce se disait que ce n'était que des accidents. Mais quand des loups s'en sont sortis, la vision des choses a pu changer. Quand on ne les disait pas fous, on les écoutait. Les survivants parlent de bruits étranges, de cris d'horreur à vous rendre fou, de mouvements invisibles. Puis le noir complet, vous voyez une ombre qui fonce sur vous, vous croyez que vous allez mourir, vous êtes tétanisé. Puis plus rien. C'est comme un cauchemar les yeux ouverts. Ça vous hante.
Storm a poussé bon nombre d'eux à la faute vers un ravin, en a rendu fous bien d'autres encore. Après, on croit au légende ou non ..



Dernière édition par Opium Deal le Ven 9 Nov - 12:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Opium Deal

    Fσи∂αтяιcє


Puf : Tora & Padou :D
Naissance : 28/04/1993
Messages : 1225

Libre au RP : Oui mais à petite dose.
Playlist : Ca varie selon les jours et mon humeur ..


» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :
MessageSujet: Re: → Ses légendes   Mer 10 Oct - 12:31


La légende de Shiver, écrite par Junee.

« La légende de Shiver, ce fut son histoire. »


« Une légende existe, circulant au fil des générations parmi les loups. Mais le récit fut tellement altéré au cours des années, qu’il est maintenant difficile d’y croire. Cette légende raconte l'histoire de Shiver, un loup quelconque, ni le plus rapide, ni le plus fort de la meute, ni même le plus intelligent ou le plus beau. Non, Shiver était un loup parmi tant d’autres, tout simplement. On raconte que quelques mois à peine après sa naissance, il aimait s'éloigner, disparaître quelques instant, jusqu’à ce qu’on l’oublie. Il devint par la suite un grand loup gris, aux yeux d’ambre, discret et réservé, songeant et silencieux. Rien chez lui ne trahissait ses émotions, si bien qu’on le trouva étrange, et qu'il passa rapidement au second plan, ombre au milieu de la meute, invisible, déplaisant. Il devint vite une gène, un ennui. Aucun regard ne lui était jamais adressé, et il ne s’étonnait pas qu’on le bouscule sans le voir. Peut-être était-il vraiment étrange.. Il vouait un véritable culte à la Lune, sa mère protectrice, la lumière dans la nuit interminable de sa triste vie. Tous les soirs, il chantait pour elle et lui adressait ses prières. Mais la Lune fit la sourde, pendant neuf ans et neuf mois. Shiver avait vieillit, et personne dans la meute ne connaissait plus son nom. Il n’était qu’un murmure, un soupir parmi les arbres inquiets. Une pâle nuit d’été, alors que le vieillard chantait les louanges de sa lumière, cette dernière l’entendit, et elle lui répondit.. Peut-être exauça t-elle le souhait du vieux mâle.. Elle jeta sa lumière argenté sur son corps aminci, et il devint poussière, son souffle devint glace. De loup, il se changea en ombre, élément inconnu flottant dans l’air mouvant. On raconte que depuis ce temps, il voyage sur les terres d'Exode, chantant de magnifiques mélodies aux oreilles des loups, guidant leurs pas vers sa mère la Lune.

À vous maintenant de démêler la vérité de la fiction. Croyez-vous à l’existence de ce loup mystérieux, oublié ? De cette âme invisible, murmurant de douces complaintes aux voyageurs solitaires ? Shiver à peut-être déjà chanté pour vous, mais l’avez-vous écouté, loup si fier que vous êtes ? »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Opium Deal

    Fσи∂αтяιcє


Puf : Tora & Padou :D
Naissance : 28/04/1993
Messages : 1225

Libre au RP : Oui mais à petite dose.
Playlist : Ca varie selon les jours et mon humeur ..


» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :
MessageSujet: Re: → Ses légendes   Mer 10 Oct - 12:34


La légende de Phantom, écrite par Kywin.

« L'étoile de Phantom »


Phantom fut un loup si exceptionnel, raconte-t-on, qu'il fut autorisé à devenir une étoile. Depuis, cette l'étoile - l'étoile de Phantom - guiderait les loups égarés, n'étant vraiment visible qu'à eux, et semblable à une étoile ordinaire pour tous les autres. Cela dit, ce n'est que la version la plus commune, tant d'autres histoires courent sur la façon dont ce loup extraordinaire fini ses jours. Les récits divergent aussi sur les exploits qu'il aurait accomplis afin de mériter un tel honneur, en fait, même ses origines sont discutées.

Selon les uns, Phantom serait né de l'union du feu et de l'éclair, pour d'autres, ses parents auraient tous deux été des loups tout à fait normaux, qui avaient offert leur fils à un dieu inconnu, lui conférant par là même des pouvoirs hors du commun, et d'autres enfin, affirment que Phantom n'avait rien de divin, mais que son courage et sa détermination étaient telles qu'il était capable de tout... Mais une chose est sûre : un jour lointain, ce loup a vraiment existé. Phantom était un loup d'un noir de jais, comme les plumes d'un corbeau. On raconte d'ailleurs qu'il fût ami avec l'un de ses oiseaux, qui l'aida dans ses aventures et ses quêtes, mais cette légende ne se retrouve pas chez les oiseaux, et de plus en plus de loups pensent qu'une telle chose est impossible, aussi, le nom de ce corbeau et ses éventuels agissements ne sont pas parvenus jusqu'à l'époque actuelle.

Le jeune Phantom grandit, soit en étant élevé par la Nature elle-même, les animaux sauvages se laissant mourir pour lui, soit avec l'amour de ses parents, courant avec le daim, jouant avec le vent, faisant la course avec l'aigle, fier et libre. Il apprit la sagesse, la ruse, la bonté, et la voie du guerrier.

Alors qu'il n'avait que deux ans et était donc à peine adulte, on raconte qu'il accomplit alors son premier acte héroïque. Alors qu'un louveteau était menacé par un ours noir - dans certaines versions, sa mère, blessée, était avec lui - il se jeta sur l'agresseur avec courage, réussit à grimper sur son dos, déchirant sa chair à tous les endroits possibles, et finissant par le mettre en fuite. On dit qu'il garda de cette première bataille une cicatrice longue de plusieurs griffes, sur toute la largeur de l'épaule droite. On raconte même que cette cicatrice le prévenait lorsqu'il allait devoir affronter quelque chose de dangereux : elle le picotait.

Pour sa seconde action d'éclat, les différentes versions ne sont pas vraiment d'accord. Ou plutôt, elles ne sont pas vraiment d'accord sur l'ordre chronologique de cette action, certaines la placent en troisième position, mais tout cela a finalement peu d'importance. Cette action consiste en le sauvetage de plusieurs loups d'un incendie dévastateur qui ravagea une partie de la Terre des Loups : actuellement, il s'agit en fait des Gorges Oubliées, qui autrefois étaient remplies par une forêt verdoyante. Selon la légende, l'incendie qui la ravagea eut lieu en pleine nuit. Les loups dormaient, Phantom y compris - mais celui-ci détecta l'odeur de la fumée, même pendant son sommeil, et se réveilla. Apercevant de loin les flammes, il hurla brièvement pour réveiller les siens, puis fila vers l'incendie, prévoyant qu'il y aurait sûrement des loups pris au piège. Et, en effet, un certain nombre de loups - on ne connaît pas le nombre exact - étaient en train d'étouffer à cause de la fumée, piégés par les flammes. Il n'y avait aucun moyen de passer, et tous pensaient déjà que les loups piégés étaient condamnés, quand Phantom eut une idée : à l'aide d'autres loups, il abattit un arbre, qui en écrasant sur les flammes, créa un pont éphémère où les loups pouvaient passer. Malheureusement, un louveteau perdit quand même la vie, on raconte que Phantom le pleura tout le reste de la nuit, puis, une fois l'incendie apaisé, aida sa famille à retrouver son corps calciné.

La troisième action de Phantom - ou la deuxième, selon les versions - fut de vaincre un serpent géant, vivant dans la Rivière d'Or, et qui dévorait de plus en plus de loups. On raconte qu'il se battit contre lui pendant trois nuits et trois jours, mais des récits parlent d'une trentaine de nuit et de jours, alors que d'autres disent que Phantom vainquit le serpent en moins d'une heure, tant sa puissance lui était supérieure. En tout cas, il débarrassa la Terre des Loups de ce monstre. Dans les versions qui tiennent comptent du corbeau encore plus mystérieux que son ami, on raconte qu'il creva les yeux du serpent avec son bec, causant ainsi une distraction suffisante pour que Phantom plante ses crocs dans la gorge du serpent, en dessous de sa tête. Mais tout cela reste bien nébuleux... Peut-être que les générations actuelles sauront démêler un peu toutes ces ténèbres.

Au cours de sa vie, qui fut exceptionnellement bien remplie, Phantom accomplit bien d'autres exploits, dont la liste serait si longue qu'elle se serait perdue au fil des années - ou que personne n'aie réussi à en tenir une liste complète, tant ses exploits et petits actes héroïques furent nombreux, et tant sa modestie et son honneur poussait Phantom a cacher ou minimiser ses différentes actions. On raconte qu'il tomba amoureux d'une magnifique louve à la fourrure de givre, et qu'ensemble ils eurent des louveteaux, ce qu'ils sont devenus, nul ne le sait : peut-être les descendants de Phantom parcourent-ils encore l'île d'Exode, inconscients de leur héritage.

Enfin, la mort - ou la disparition - de Phantom est encore plus sujet à débats que tout le reste de sa légende. Selon les uns, il aurait simplement disparu du jour au lendemain, considérant que sa mission sur terre était terminée, et rappelé aux cieux par un ou plusieurs dieux, et veillerait encore sur les Loups. Selon d'autres, il serait lui-même devenu un élément, voire aurait fusionné avec la forêt Nébuleuse - Bois Ancestraux maintenant. Pour d'autres, il serait mort au cours d'un combat violent, soit contre un dragon, soit contre un sphinx, ou encore contre un démon venu de l'Enfer lui-même. Pour d'autres encore, il serait bien mort au combat, mais contre un lion, ou un grizzly, bref une créature existant encore sur l'île des temps actuels, et il serait mort parce que ses capacités auraient été amoindries par la fatigue - peut-être de la vieillesse. D'autres encore affirment qu'il a traversé l'océan entourant l'île et qu'il reviendra peut-être un jour pour conter à ses frères loups ce qu'il y a vu. Et la dernière version, celle qui est la plus connue par ceux qui parcourent les terres d'Exode, c'est tout simplement que, devenu une étoile dans le ciel infini, il se soit voué à guider les loups égarés, n'étant vraiment visible que pour eux.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Opium Deal

    Fσи∂αтяιcє


Puf : Tora & Padou :D
Naissance : 28/04/1993
Messages : 1225

Libre au RP : Oui mais à petite dose.
Playlist : Ca varie selon les jours et mon humeur ..


» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :
MessageSujet: Re: → Ses légendes   Mer 10 Oct - 12:36


La légende de Heaven, écrite par Junee.

« La légende de Heaven, ce fut son histoire. »


L'une des légendes anciennes des Terres d'Exode affirme que tous les être vivants sont dotés d'un destin, écrit à l'encre d'or par de puissants esprits. La plupart du temps, chaque animal avance, et croise la route d'autres individus, au hasard des chemins sinueux qui se proposent à lui. Pourtant, on raconte que ce fût différent pour une belle jument d'un blanc immaculé et aux allures de déesse. Cette douce créature portait le nom d' Heaven et son destin allait prendre une tournure bien différente de celles de ses semblables.

Heaven est née de l'union d'un grand étalon et d'une jument tout à fait banale hormis sa beauté extrême. Beauté dont hérita sa fille. Son futur avait été décidé dès son premier souffle : elle deviendrait la compagne d'un bel étalon, respecté et fidèle. Toute son enfance la portait dans cette direction, grâce au travail assidu de ses parents. Mais le destin en avait décidé autrement..
Alors qu'elle se promenait tranquillement le long de la grande rivière serpentant à l’intérieur des Terres de Gold, son regard se posa sur une créature divine : un cheval d'un noir de jais, aux muscles puissant et au regard de braise. La jeune jument, troublée, se rapprocha doucement de l’inconnu, que jamais elle n’avait vu sur ses Terres. Lorsque son regard croisa celui du grand étalon, un frisson parcouru tout son corps, et envoya une puissante décharge dans son cœur. L’étalon la fixa longtemps, et disparu l’instant d’après, sans un mot. Tous les jours, Heaven retournait sur le bord de la rivière, où elle avait aperçu le grand mâle. Il existait, elle en était sûre. Pendant plusieurs semaines, elle ne le revit plus. Après plus de deux mois d’attente, en vain, l’étalon se montra enfin. Son regard était toujours envoûtant, et plongeait la jument dans un état second, un état ou chacun de ses muscles était guidé par un sentiment des plus puissants. Chaque jour, l’étalon se montrait, et chaque jour ils se promenaient ensemble, le long de la rivière. Le jour des quatre ans d'Heaven, alors qu’elle se dirigeait vers son mystérieux ami, quelque chose lui sembla différent. L’air était empli d’une odeur étrange, celle de la mort. Elle aperçu au loin le grand cheval noir, qui semblait détendu. Son regard lui redonna confiance, et elle trottina vers lui, rassurée. C’est alors que deux grands loups gris surgirent des fourrés, sous soleil paniqué d'Heaven et de l’étalon, surprit. Tournant autour de ce dernier, ils se préparaient à bondir. La colère et la douleur submergèrent la jument, à quelques mètres à peine, et elle galopa à toute allure vers les agresseurs, qui déchiraient le grand étalon de leurs griffes et leurs crocs. Ce dernier se débattait autant qu’il le pouvait, et se vidait de son sang, lorsque Heaven se jeta sur les chasseurs, qui la prirent alors comme cible. L’étalon, sanglant, agonisant, s’étala sur le sol, le souffle court, alors que sa belle se battait pour lui. Un hennissement terrifiant déchira le ciel, et la jument s’écroula au sol, aux cotés des cadavres des deux loups. Morts. L'étalon, à bout de force, se hissa vers son aimée, et on raconte qu’il attendit trois jours et trois nuits. Jamais sa dulcinée ne perdit de sa beauté, malgré le sang rougeoyant qui serpentait sur son corps. Après ses trois jours d’attente, dépité, l’étalon se laissa aller à la mort.

La belle était morte. La nuit tomba sur le bord de la forêt où se tenait son corps et la Lune l’éclaira de mille feux. Peu à peu, ses plaies se refermèrent, lentement, le sang sur son corps sécha, puis se gomma. A la fin de la nuit, la légende raconte que la belle jument se tenait droite, sur ses quatre jambes d’un blanc immaculé. Sur son dos trônaient deux magnifiques ailes, faisant d’elle la plus belle créature que la Terre n’aie jamais porté. Celle qui s’était sacrifiée pour son amour avait gagné la perfection et pouvait atteindre le ciel. Mais avait perdu la seule chose qui comptait vraiment pour elle. Plus jamais elle n’aimerait. Tel était le prix à payer pour obtenir ce don des dieux.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Opium Deal

    Fσи∂αтяιcє


Puf : Tora & Padou :D
Naissance : 28/04/1993
Messages : 1225

Libre au RP : Oui mais à petite dose.
Playlist : Ca varie selon les jours et mon humeur ..


» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :
MessageSujet: Re: → Ses légendes   Mer 10 Oct - 12:39


La légende de Idliss, écrite par Tora.
( thème musical : Ademius - Devdas )

« Voler plus haut encore, jusqu'à y laisser ses plumes. »


« Il y a plusieurs dizaines d'années de cela, il existait sur Exode plusieurs races d'oiseaux, donc certaines d'une envergure impressionnante. Aux serres et au becs encore plus tranchants que ceux que vous connaissiez. On les appelait des aigles. Ils peuplaient chaque terre et vivaient la plupart du temps en petites communautés ou en couples inséparables. Vint un jour au monde, dans une nichée de 2 de oisillons d'aigles royales, un petit mâle qui allait s'avérer avec le temps bien spécial. Bien qu'il fût élever comme tout autre oisillon, on se dit maintenant qu'il devait avoir un destin tout tracé, un destin bien différent de tous les autres êtres qui peuplent cette Terre. Un destin qui changera votre vision des choses, mes amis ..

Idliss. C'est son nom. Petit oisillon deviendra grand, très grand. En effet il grandit rapidement et c'est avec étonnement qu'il finit par atteindre une envergure plus imposante encore que tous ceux de son espèce. Il possédait aussi des serres puissantes, un bec à toute épreuve et un plumage très épais et soyeux. C'était bien les seules choses qui le rendaient dangereux, car c'était un aigle aussi doux qu'un agneau. D'un caractère discret et aimable, il ne souhaitait pas qu'on le remarque et préférait vivre dans sa bulle. Mais Idliss se lassa très vite de cette vie répétitive et ayant si peu d'intérêt pour lui. Il voulait changer les choses, tenter l'impossible. Les mois passaient et il cherchait toujours quelque chose qui changerait sa vie, un exploit dont il pourrait être fière. C'est ainsi que lui vint cette idée ..

Après avoir parlé à ses parents de son rêve pour que quelqu'un s'en souvienne si jamais il ne revenait pas, il se décida. Durant une fraîche nuit de fin de printemps, il prit son envol de la cime d'un immense arbre appartenant à ce que vous appeliez la Forêt Nébuleuse. Pendant plusieurs heures, il utilisa les courants d'air pour monter encore plus haut, toujours plus haut. Avant que la soleil ne soit encore levé, Idliss avait atteint les nuages de haute altitude. Il les surplombait même et plus aucune terre ou mer ne lui été visible. Dans l'ombre du jour qui s'annonçait, il continuer à monter. Il faisait si glacial là-haut qu'il lui semblait que son corps gelait et des stalagmites se formaient au bout de ses ailes. Alors qu'il se croyait perdu, Idliss se rendit compte que le soleil levant le réchauffait et que le sang dans ses veines se remettaient à circuler. Mais il n'avait pas prévu la suite ..

Idliss volait si haut que le froid n'eut plus d'emprise sur lui car la brûlure du soleil était trop importante. Et au fur et à mesure que l'aigle se refusait à redescendre en altitude, il sentait la chaleur le consumait. Il n'avait pas peur au fond de lui : il avait réalisé son rêve. Tout était si beau là-haut, si nouveau, si différent, si merveilleux. Il ferma les yeux et écouta son cœur battre tout en espérant survivre encore un peu dans ce monde où milles feus brillaient. Plusieurs jours passèrent et avec eux : la fatigue, la faim, la soif, la sensation de chaleur ou de froid. Un souffle glissa le long de ses plumes comme un murmure de satisfaction et ses yeux se fermèrent. Comme quand on rêve qu'on rêve, Idliss se voyait parcourir le monde en ayant toujours le pouvoir de grimper toujours plus haut que les autres. Et quand il rouvrit les yeux, il se rendit compte .. »


De toutes les espèces confondues, plusieurs êtres ont dit apercevoir un phénix survolant Exode. Certains oiseaux vantaient la légende d'Idliss le Rêveur ou d'Idliss le Fou. Beaucoup font le rapprochement avec ce soi-disant phénix qui ne serait autre que le vieil aigle voué à vivre une vie dans les hauteurs. Son plumage de feu lui permettrait de réaliser son rêve chaque fois qu'il en a envie, mais on dit qu'il peut enflammer la flore s'il ne fait pas attention. Il descend rarement vers les terres mais aime ce jouer des êtres de son île natale la nuit. On ne sait pas s'il est devenu immortel, mais il semblerait bien que oui .. Aurait-vous la chance de croiser Idliss de Feu ?

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: → Ses légendes   

Revenir en haut Aller en bas
 

→ Ses légendes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les Guides Noirs et Histoires et Légendes Noires (Tchou)
» Le Grand Méchant Loup, des légendes aux réalités
» Rayons de soleil aux Légendes Celtiques (p1,2,6,7 NEW p14 !)
» Daena des Légendes Celtiques (09/05/09) A vendre NEW p 16 !
» Site des légendes Celtiques !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memories :: ­
Hors - Jeu
 :: ▬ Memories, ancienne version.
-