AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Overthrow.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Opium Deal

    Fσи∂αтяιcє


Puf : Tora & Padou :D
Naissance : 28/04/1993
Messages : 1225

Libre au RP : Oui mais à petite dose.
Playlist : Ca varie selon les jours et mon humeur ..


» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :
MessageSujet: Overthrow.   Ven 12 Aoû - 12:01


« Overthrow. »
Endless & libre


    Apocalyptica ~ No Education.


Galoper. Galoper à ne plus avoir de souffle. Galoper pour pouvoir libérer son esprit de tous ses maux, comme si le vent qui fouette son chanfrein pouvait tout effacer, pouvait balayer les tourments de son âme. Galoper et croire que le monde peut encore être beau. Mais non, c'est fini, rien ne renaîtra de ses cendres. Le phénix n'est qu'une mythologie, aussi peu croyable que le sont ces paroles « J'aimerais que tu reviennes » ; Elle ne reviendra pas, c'est fini. Alors il galope comme si le monde en dépendait. Comme si la Mort était à ses trousses, voulant prendre sa vie en plus de la sienne. Le tambourinement de ses sabots qui claquent contre la roche se répercute dans les lieux qui semblent, sur son passage, devenir aussi sinistres qu'un tombeau abandonné. Sa course effrénée se désordonne, ses pieds peu à peu ne trouvent plus le sol. Ce n'est plus qu'un cortège de membres qui tentent de tenir encore le coup, de ne pas se dérober sous le poids de la culpabilité qui entrave son corps musculeux. Ce n'est qu'un amas d'os, de chair, de sang, sans doute dénué de raison. Mais pas démuni de son cœur qui s'affole, qui rate un battement. Il peine à garder le rythme, à insuffler assez de souffle à ce pauvre animal dont le désespoir pousse à la folie. Combien de secondes encore ? Combien avant qu'il ne s'écroule ? Toi, le loup, dis nous ce que tu en penses.

Il ne te voit pas, perdu une fois de plus dans ses sombres souvenirs, cruelles pensées. Le grand mâle n'a plus la force d'avancer, mais a-t-il seulement la force de s'arrêter ? Son corps n'est plus assez fort pour supporter une telle puissance, la famine vous a tous éploré, lui dans les premiers. Pourtant quand un rocher plus large que haut lui barre la route, il a encore assez de conviction pour frapper brutalement le sol de ses antérieurs et pousser de ses postérieurs pour passer au dessus. Planer. Rien que quelques secondes d'ivresse. Avant la chute.

Dans son esprit, une phrase tourne en boucle « Il faut que tu te relèves et vite. » car il a enfin repris ses esprits et il se sait plus vulnérable qu'il ne le devrait. Mais pendant un moment, court mais interminable, ses muscles refusent de lui répondre. Ses yeux d'encres parcourent les lieux avec fébrilité, puis enfin il arrive à prendre appui sur ses membres et se redresse alors sur ses quatre jambes tremblantes. Son corps est couvert de coupures et déjà le sang suinte à de multiples endroits, entrainant douleur et tiraillements. Mais son attention est déjà toute accaparée par le prédateur qui s'avance et dont il entend déjà la phrase cinglante. Endless. Vous vous connaissez déjà, de loin, de près, peut-être trop ou peut-être pas assez. Mais beaucoup de questions se posent encore, tandis que les yeux d'encre te scrutent avec insistance. Es-tu pion ou reine, filialement, finalement ? Tout ce qu'il sait, c'est que tu es forte depuis ta rencontre avec l'autre loup. Qu'il t'a insufflé le souffle qui te manquait quand il t'a croisé la première fois. Tu as cessé d'être une ombre tremblotante qui errait dans le désert, pour devenir la Dominante dont tous avaient besoin après la disparition de Djamay. Alors maintenant .. Dis-nous, louve, ce qui adviendra de vous.

_________________

« Opium Deal »
Coupable, témoin et victime tout à la fois.


« Il existe une règle incontournable dans le jeu de la vie. C'est que tôt ou tard, chacun doit arrêter la partie. »


    Dernière édition par Opium Deal le Mar 17 Jan - 3:53, édité 5 fois
    Revenir en haut Aller en bas

    avatar

    Endless »

      Ẳcтєυя
      Je suis chez moi.


    Puf : Jun' [Junee]
    Naissance : 15/06/1994
    Messages : 309

    Libre au RP : Oui :)


    » Infos
    V a l i d . R e l a t i o n s :
    MessageSujet: Re: Overthrow.   Ven 12 Aoû - 12:33

      Cela faisait longtemps à présent que la Terre avait déversé sa violence, réduisant à néant toute forme de vie. Longtemps que la catastrophe avait arraché à ce monde ce qui lui restait de beauté, le plongeant dans les flammes et le vide. Longtemps que Djamay avait disparu, laissant sa meute dans l'oubli.

      Et longtemps, Endless avait éré. Comme à son habitude, elle se laissait porter par les sons et les odeurs, ses envies, son instinct. Ses pas étaient lourds, las. Elle avait songé des mois durant, observé, raisonné à ne plus en dormir. Et pourtant, jamais elle n'avait comprit comment tout avait pu basculer aussi vite ..
      Un an.
      Une seconde, et l'éternité à la fois. Le temps s'amusait. Il lui avait souvent semblé qu'il se riait d'elle, qu'il se plaisait à lui enlever tout ce qui faisait son être.
      Alpha.
      Oui, les choses avaient décidément bien changé.
      Ou peut-être pas, en fin de compte. La blanche s'était perdue. Jamais encore elle ne s'était sentie si démunie, si faible, si vide. Elle avait tout oublié de son passé. Qui était-elle ? Quel avait été son rôle jusqu'à aujourd'hui ? Servir sa meute ? Protéger les être chers à ses yeux ? Ça devait être ça. La cause. C'est ce que l'on ressent quand on échoue. Elle n'était plus rien. Elle avait tout perdu.
      Un fantôme.


      Mais désormais, elle était là, et elle ne pouvait reculer.
      Alpha.
      Elle avait succédé à Winter, sa sœur, son sang. A celle qui jamais n'avait eu un seul soupçon de son existence. Pouvait-elle lui en vouloir, toutefois ? Tout ceci résultait-il d'un choix ? D'un jeu ? Elle était lasse de jouer. Désormais, elle désirait la fin. Mais avant cela, il lui restait une chose à accomplir. Un objectif qu'elle atteindrait, cette fois.

      Et ce fût en ce jour que l'occasion se présenta ..

      Il était là. Agonisant, peut-être. Blessé, en tout cas. Une proie facile, qui pourtant exhalait l'odeur du prédateur. L'odeur de celui qui a déjà tué. L'odeur de l'Assassin. Endless essuya un tremblement, tandis que l'étalon se redressait. Elle repoussa avec confiance les émotions premières : la vengeance, la faim, le désir brûlant de détruire cet ennemi. Non, elle voulait savourer. Se contrôler, d'une façon parfaite. Elle devait se battre contre elle-même, lutter contre le faux pas qui pourrait lui coûter la vie. Elle devait patienter. Encore.

        « Opium Deal .. », susurra-t-elle, comme le renard qui séduit son gibier. « Je suis ravie de croiser de nouveau tes pas. Lors de notre dernière rencontre, je suis quelque peu restée sur ma faim, je dois l'avouer .. »

      Une menace à peine voilée.

      Elle était forte, la belle, depuis qu'elle avait croisé la route du Corbeau. L'inconnu avait embrasé son sang d'une puissance magnifique. Il lui avait rappelé la haine, l'amour, la vengeance, la conviction. Toutes ces choses qu'Endless avait enterré au plus profond de son être.

      Tout ressortait.
      Et cette fois, Opium Deal n'y survivrait pas.
    Revenir en haut Aller en bas

    avatar

    Opium Deal

      Fσи∂αтяιcє


    Puf : Tora & Padou :D
    Naissance : 28/04/1993
    Messages : 1225

    Libre au RP : Oui mais à petite dose.
    Playlist : Ca varie selon les jours et mon humeur ..


    » Infos
    V a l i d . R e l a t i o n s :
    MessageSujet: Re: Overthrow.   Jeu 8 Déc - 9:43


      Apocalyptica ~ Cortege.


    Observer. Observer et comprendre que ce jour serait différent des autres. Apercevoir dans les yeux de son ennemi toute la haine que vous lui évoquez, toutes ces autres émotions négatives et meurtrières que vous lui inspirez par votre simple présence. Et vouloir en rire comme si cela n'était que pacotille. À quoi bon s'en inquiéter quand le Mort vous court déjà après depuis des mois ? Quand le destin s'acharne sur vous et cherche à vous briser par tous les moyens, que vous devez défendre corps et âme le peu qu'il vous reste. Un troupeau sous son commandement. Deux yearlings fait de sa chair, de son sang. Certes. Mais toi la louve, qu'as-tu à faire de cela en cet instant ? Tu ne veux que voir sa tête arrachée de son corps de tes propres crocs, pouvoir contempler avec folie son corps entaillé jusqu'à la moelle et venger ainsi celle qu'il a tué il y a de cela quelques mois. Cette louve blanche dont le fantôme vit en toi, vibre en toi sous les yeux du grand étalon de jais. Tout comme tu es son portrait jusqu'à ces yeux azurés d'une profondeur hypnotique, tu as la même prestance de guerrière Alpha et impose chez le Dominant un certain respect qu'il ne dévoilera jamais, même sous la torture. Pourtant Dame Nature sait combien il a pu aimé ta prédécesseur et se morfondre suite à la tuerie qui lui avait arraché sa plus brave ennemie. Abattue par les mêmes sabots qui aujourd'hui ont déversé leur flot de folie au milieu des gorges. Il l'a tué et s'en repend. Sera-t-il donc seulement capable de t'apporter le coup de grâce, petite louve ?

    « Opium Deal .. Je suis ravie de croiser de nouveau tes pas. Lors de notre dernière rencontre, je suis quelque peu restée sur ma faim, je dois l'avouer .. »

    Ta voix mesquine pleine de sensualité n'est que fraude et ironie aux yeux du bel étalon qui ne cesse de te toiser de son mètre quatre vingt. Mais n'est-il pas lui même qu'ironie ? La tête portée si fièrement, droit comme un i alors que ses jambes ne se remettent qu'à peine de sa violente chute, encore tremblante après avoir manqué de se briser sous le poids de l'insuffisance. Peut-il réellement se rire de ton comportement après la scène qu'il vient de te jouer ?

    « Endless .. » Répondit-il en une petite révérence exagérée. « Tu me vois tout aussi enchanté de te retrouver en ce lieu sordide, parfait endroit pour la scène suivante. Le repas est servi, belle dame. »

    En échos à l'électricité palpable qui s'anime entre vous, de lourds nuages noirs envahissent lentement le ciel, menaçant de cracher sur vos corps frémissants une pluie glaciale. Le vent s'est levé et fait onduler poils comme crins à son gré. Mais rien ne peut ternir votre concentration. Il n'a ni peur du mauvais temps, ni d'une quelconque embuscade. Il n'a d'yeux que pour toi car il sait parfaitement que tu es venue seule. Comme Winter avant toi, tu as la bravoure mêlée de folie, osant te dresser devant le double de ta force sans te soucier du résultat probable. Parce que tu veux la mort de ton ennemi. Parce qu'elle voulait sa propre mort. Mais cela, tu ne veux pas le croire. Tout comme tu ne croirais pas à nouveau le grand étalon s'il te disait ne pas mourir aujourd'hui. Alors il se prépare à combattre, la belle. Parce qu'il lit dans tes yeux ta détermination.

    _________________

    « Opium Deal »
    Coupable, témoin et victime tout à la fois.


    « Il existe une règle incontournable dans le jeu de la vie. C'est que tôt ou tard, chacun doit arrêter la partie. »


      Dernière édition par Opium Deal le Mar 17 Jan - 3:52, édité 1 fois
      Revenir en haut Aller en bas

      avatar

      Endless »

        Ẳcтєυя
        Je suis chez moi.


      Puf : Jun' [Junee]
      Naissance : 15/06/1994
      Messages : 309

      Libre au RP : Oui :)


      » Infos
      V a l i d . R e l a t i o n s :
      MessageSujet: Re: Overthrow.   Dim 11 Déc - 5:35

        Endless tremblait. 
        D'impatience, de fébrilité.

        Cela faisait longtemps qu'elle imaginait cette scène, la forçant à se répéter, encore et encore dans sa tête, songeant à toutes les situations. Et voilà qu'elle y était. Il était en face d'elle, juste là.
        Fier, fort. Mais étrangement, moins imposant que lors de leur première rencontre. Était-ce elle qui se sentait plus puissante, ou l'étalon, qui se laissait dériver, partir à l'abandon ? Sûrement un peu des deux ..
        L'orage menaçait de faire exploser le ciel. Mais il semblait à la louve que toute la colère des éléments n'était rien face au duel qui se préparait. Les adversaires se toisant de dédain et de respect mêlés, la peur, étouffée par la haine, si bien qu'il n'en restait plus rien. La blanche se raidit, presque incapable à présent de maîtriser son empressement.

        La pluie commença a tomber. Elle fouettait les corps des ennemis avec violence, transformant peu à peu le sol en boue collante. Quel magnifique tableau ..
        Endless ne bougea pas, transperçant du regard l'étalon, de ce regard bleu, ce regard pur, ce regard criminel. Elle espérait que ce soit le dernier qu'il verrait.

          « Endless .. Tu me vois tout aussi enchanté de te retrouver en ce lieu sordide, parfait endroit pour la scène suivante. Le repas est servi, belle dame. »

        Ces mots, bruyant comme le tonnerre, aussi inutiles que déplacés, si plats face à ce qui allait se produire, firent sourire la louve. De dégoût, certainement. Elle ne résista pas à de nouveaux frissons, les laissant l'envahir, et dresser sur son cou ses poils dégoulinants.

          « Ainsi soit-il », cracha t-elle.

        Et en une fraction de seconde, elle s'élança vers l'étalon.
      Revenir en haut Aller en bas

      avatar

      Opium Deal

        Fσи∂αтяιcє


      Puf : Tora & Padou :D
      Naissance : 28/04/1993
      Messages : 1225

      Libre au RP : Oui mais à petite dose.
      Playlist : Ca varie selon les jours et mon humeur ..


      » Infos
      V a l i d . R e l a t i o n s :
      MessageSujet: Re: Overthrow.   Mar 17 Jan - 4:27


        Apocalyptica ~ Pandemonium.


      Vient, vient la belle. Te souviens-tu quand nous avons dansé, toi & moi ?

      « Ainsi soit-il »

      Deux paysages différents pour deux scènes différentes. L'une était empreinte de chaleur, de la fumée s'élevant du sable que vos pattes et sabots faisaient s'envoler sous leur course effrénée. L'autre ne respire qu'une humidité accompagnée de l'électricité palpable de l'orage qui en ferait presque grésiller vos poils dressés ou bientôt trempées. La première n'était que le lieu d'une rencontre et d'une danse, certes folle, peut-être macabre, mais d'une danse où vous aviez tous les deux joué les beaux rôles jusqu'à ce que le passé vous rattrape, vous engloutisse. Alors vous tombez dans la deuxième où c'est la haine qui va guider votre danse, la haine en compagnie des sentiments abjectes qu'elle a pour habitude de guider au cœur des mortels de vos espèces ennemies. Et vous ne savez pas réellement y résister, à cette folie meurtrière aiguillée par vos sens.

      La pluie tombe à grosses gouttes, frappe vos flancs sans y prêter attention, prenant même un sordide plaisir à se faufiler lentement au travers de votre pelage détrempé pour s’infiltrer sous votre peau, dans votre chair, jusqu'à vos muscles, vos os qui bientôt seront transits de froid. Alors ne restez pas là, n'attendez pas que l'orage éclate et que la foudre vous frappe. Tout comme l'éclair à quelques kilomètres de là, détonnez.

      « Ainsi soit-il. » répéta-t-il plus bas, d'une voix monocorde, alors qu'elle bondissait.

      Vient, vient blanche louve. Dansons sous la pluie, appelons le soleil.

      Il croyait que tu l'avais trahi, pendant quelques jours, peut-être même quelques semaines, quand tu n'as plus fait parlé de toi, il a cru que tu avais abandonné votre pacte silencieux. Que tu avais trahi la confiance qu'il avait placé en cette promesse de vengeance. Mais tu es là, petite louve, tout comme ta sœur avant toi. Et tout comme elle, souhaites-tu mourir Endless ? C'est l'un des devoirs l'Alpha tout comme celui du Dominant, il ne faut pas se voiler la face, vous êtes sur le trône pour en être arrachés. Un Alpha est mort depuis la tuerie des deux grands. À qui le tour ? Pourtant tu sais qu'il ne peut s'y résigner, il n'est pas encore prêt à mourir. Tu es devenue ce qu'il ne voulait pas que tu deviennes, néanmoins maintenant que tu as pris la place de guide, il te faut faire tes preuves. Et ces preuves, il ne peut que les voir de son vivant. Ne t'attends pas à ce qu'il attende sagement tes crocs.

      Pas un seul hennissement. Pas un seul hurlement. Vous n'avez besoin de personne d'autre.
      L'étalon n'a qu'à peine le temps de te défier du regard avant d'appuyer sur ses antérieurs pour se redresser sur son arrière train, juste assez haut pour lancer ses sabots en avant et te manquer. Tu es plus rusée que ta prédécesseur ou sans doute plus vivante, tu as esquivé le coup. Et maintenant vous vous jaugez. Attaque, la belle. N'ai pas peur.

      _________________

      « Opium Deal »
      Coupable, témoin et victime tout à la fois.


      « Il existe une règle incontournable dans le jeu de la vie. C'est que tôt ou tard, chacun doit arrêter la partie. »
        Revenir en haut Aller en bas


        Contenu sponsorisé




        MessageSujet: Re: Overthrow.   

        Revenir en haut Aller en bas
         

        Overthrow.

        Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
        Page 1 sur 1

        Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
        Memories :: 
        Rôle Play Game
         :: ▬ Flash-Back
        -