AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Rencontre pour le moins ... Fâcheuse. pv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Hayan

    Ẳяяιναит
    C'est par où déjà ?


Puf : Prenons Patcha.
Naissance : 31/12/1996
Messages : 4

Libre au RP : Difficilement ><


» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :
MessageSujet: Rencontre pour le moins ... Fâcheuse. pv   Jeu 23 Juin - 9:52

pv Spartacus.

    Un soleil brûlant. Un ciel d'un bleu azur soutenu et uniforme. Une plage assez particulière, au sable noir mais néanmoins - et assez étonnamment - très doux, accolé à un bleu sombre et profond. Celui d'une mer très particulière. Celle de la Plage de Sable Noir. Bien qu'assez agressive par la vivacité de ses couleurs, ce lieu est tout bonnement un plaisir pour les yeux. Tout les coloris sont harmonieux entre eux, comme se tenant la main pour offrir un superbe spectacle au visiteur qui, immobile sur le sable, ses fanons noirs d'encres semblables aux grains de sable, sa stature haute et bien droite comme pour porter la vision de son doux regard abyssal plus loin encore, se perdait dans la contemplation de ce lieu où seuls le vent et les vagues s'échouant sur le sable avec leur écumes baveuses laissaient une marque de leur passage dans l'étendue sonore. Soupir las. Le superbe frison se détourna, et se mit à longer avec une lenteur gracieuse et envoutante la ligne de sable qui se laissait inlassablement mouillé depuis la nuit des temps. Les empreintes des larges sabots du jeune Hayan avaient à peine le temps de se former dans le noir mouillé qu'une vague venait et nettoyait ces purs cristaux de leur formation étrange. Comme si sa présence n'était autre que ... Néfaste.

    Parfois, la solitude peut avoir certains bienfaits, surtout si celle-ci se forme dans un lieu aussi calme que la Plage de Sable Noir. Certes, Hayan n'est le plus souvent pas tellement dérangé par les conversations des autres chevaux. Mais il peut arriver que leurs bavardages incessants viennent à bout de l'imposant frison. On est autorisé à en avoir assez quelques fois, non ? Même si durant ces "quelques fois", on peut se retrouver en mauvaise posture.

    Hayan avait déjà marché sur une bonne centaine de mètres, lorsque des pas furtifs vinrent titiller son ouïe. Il était difficile de les percevoir, le frémissement des vagues et le sifflement du vent n'aidant pas. Surtout que le propriétaire - ou les propriétaires, qui sait - de ses pattes marchant juste derrière la barrière d'arbres qui borde la plage était - étaient - très discrets. Surement pas des chevaux, devina Hayan, à présent arrêté au bord de l'eau, ses fanons se désistant de leur grains de sables grâce à l'écume jaillissante. L'étalon n'entendait plus rien. Ce n'était qu'un pas, un unique pas, mais qui pouvait sonner un combat, devinait l'apprenti Élite. Son regard noir comme l'encre, plus concentré que le sable à ses sabots, gardait toujours une teinte douce et calme, bien que derrière le masque, ça tempêtait. Des loups, évidemment. Ces êtres cupides et meurtriers. Ceux qui l'avait privés d'amour familiale et qui avaient faillit lui ôter la vie. En laissant une cicatrice sur son dos. Plus trop visible, certes. Mais encore brûlante pour l'étalon.

    Le grand frison ne jugea guère nécessaire d'élever la voix pour demander à des inconnus invisibles de décliner leurs identités. Premièrement, ce pas furtif était surement sorti tout droit de l'imagination de Hayan. Ou alors, pourquoi gaspiller sa salive alors que, si quelqu'un se tenait caché derrière les troncs d'arbres, on se doutait que c'était un loup ? L'imposant frison se tint alors immobile, son regard scrutant les ombres ténébreuse formées par les frondaisons arboricoles, sa stature bien mise en évidence pour déstabiliser un possible adversaire tapit dans l'ombre.


Dernière édition par Hayan le Mar 26 Juil - 1:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Spartacus.

    Ẳяяιναит
    C'est par où déjà ?


Puf : Saëna.
Naissance : 05/07/1997
Messages : 8

Libre au RP : Ouvert 7/7 - notamment les week-ends.
Playlist : Ready 2 Go - Martin Solveig. Welcome to St. Tropez - DJ Antoine vs Timati feat Kalenna.


» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :
MessageSujet: Re: Rencontre pour le moins ... Fâcheuse. pv   Ven 24 Juin - 7:16





    Une nouvelle terre à aborder. Encore de longues heures de marche, encore de longues heures à arpenter ses étendues infinies pour en connaître les moindres secrets. Voilà ce qu'était le but de ce loup au pelage grisâtre que l'on voyait depuis peu parcourir le territoire, seul et d’une démarche légère. Bien que la chaleur transperçait son corps grisé par la faim et le mettait mal à l’aise, il continuait sa course. Il était un loup, un vrai, un coriace, un dur. Il savait que pour garder sa place d’espion au sein de la meute, il ne fallait pas être faible et méprisable, affaibli par le temps qui passait. Tout ça, Spartacus le savait.

    Les vagues ardentes avaient beau tendre leurs bras avec désespoir pour tenter de le happer, il reculait toujours et se dérobait à leurs vaines tentatives, reprenant à vive course alors que l’eau se retirait vers la mer d’où elle provenait, laissant le sable mouillé. Spartacus, l’espion, dansait avec la houle, entre terre et mer, vif et puissant. Le soleil posait avec délicatesse ses doux rayons qui mettaient en valeur son pelage gris et le rendait encore plus scintillant. L’errance du jeune loup l’avait conduit jusqu’ici, à la plage de sable noir. Il ressentait le besoin de venir se confier à la mer, à cette eau déchaînée qui avait déjà emporté bien des secrets inoubliables et gravés dans la mémoire de chacun.

    Spartacus se secoua, faisant voleter ses poils gris autour de lui. En faisant cela, il rompit ainsi son immobilité quasiment surnaturelle. Puis d’un pas assuré, il s’engagea dans la montée, entreprenant de se diriger vers la falaise.
    Il était seul, comme souvent depuis quelques temps. Seul et immobile, debout sur le bord de la falaise surplombant le vide béant, le vent caressant telle une main maternelle son visage, ébouriffant ses poils. Spartacus ne voulait penser à rien, ne rien ressentir, juste faire le vide. Un vide instable. Il voulait laisser son esprit vagabonder dans une réalité qui n’était pas sienne, laisser son esprit vagabonder dans un monde qu’il s’était construit lui-même. Mais bientôt, le vent se forcit et le rappela directement à la réalité. Notre réalité. A regrets, le loup releva lentement la tête en poussant un léger soupir.
    Ne sachant toujours où aller, visitant les lieux, il prit un petit chemin que rien ne vint perturber. Pas un bruit, hormis le chant discret et à la fois mélodieux des oiseaux perchés dans les arbres bordant la route. Un sourire fendit ses babines, et, le cœur léger, il s’en repartit en se remettant à courir.
    Soudain, le vent frais lui apporta une odeur particulière. Celle d’un équidé. Spartacus continua de courir, sans s’arrêter. Etrangement, et bien que cela puisse vous paraître extraordinaire, l’espion ne craignait pas cette espèce. Il en venait même, pour certains cas à en approuver de l’affection. Rare, non ? En tout cas, beaucoup de loups étaient prudent contrairement à lui. En effet, peu préféraient finir sous les puissants sabots de ces animaux robustes.

    Spartacus ne tarda pas à arriver dans une vaste ronde bordée d’arbres, étendant paresseusement les vagues de sa mer d’herbe verte et bien grasse, venant lécher les pieds des maîtres de la nature. Une mer de couleurs flamboyantes se dessinait, allant du vert d’émeraude à la couleur des jeunes pousses ou des mauvaises herbes. Les rayons de soleil, quant à eux, tombaient avec délicatesse sur le sol et leur jeu dessinait des tâches de lumière diverses, des ombres variées et des arabesques tordues.
    Lorsqu’il pénétra à l’intérieur de ce cercle de magie, on put remarquer que Spartacus n’étaient pas un de ceux qui passaient inaperçus. Grâce, beauté, finesse et force regroupés dans un même être. Son aura était envoûtante, elle irradiait de bonheur et de sérénité. Douceur et calme.
    Mais le corps de l’espion se raidit tout aussi soudainement que le nuage qui obstrua d’un coup le ciel d’azur. Se faufilant parmi les troncs d’arbre, il parvint à se cacher derrière l’un d’entre eux – il fallait avouer qu’il n’était pas bien large et grand non plus. Il se tapit sur le sol, les oreilles légèrement penchées en avant, la gueule entr’ouverte, la langue pendante. Ses flancs se soulevaient au rythme de sa respiration qu’il tentait de faire plus lente et moins perceptible. A travers les arbres, il put discerner le corps massif et corpulent d’un équidé – sûrement celui qu’il avait sentit quelques temps auparavant. Il avait adopté une posture qui incitait peu à se battre contre lui, de peur de se faire écraser net. Mais de toutes manières, Spartacus n’avait pas l’intention de sauter sur le grand noir et de l’assaillir de coups de crocs. Non, il était capable de faire ami-ami avec lui, même. Mais lui, voudrait-il bien ? En attendant, il resta à la même place, ne changeant pas de position. L’inconnu finirait-il par le trouver ?





Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre pour le moins ... Fâcheuse. pv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Poisson pour le moins original
» Quel animal de compagnie pour le moins de prise de tête possible ?
» Montre pour homme moins de 2000 euros
» combien de temps pour "moins" y penser ??
» Pour dormir moins c..
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memories :: 
Rôle Play Game
 :: ▬ Flash-Back
-