AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Retrouvailles [ PV Opium Deal ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Kywin [Chronos]

    Vєтєяαи
    Écoute-moi, bon sang.


Puf : Kywin & KiwiLeila
Naissance : 24/09/1993
Messages : 603

Libre au RP : Malheureusement, pas vraiment.
Playlist : Beaucoup trop pour pouvoir les nommer...


» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :
MessageSujet: Retrouvailles [ PV Opium Deal ]   Lun 7 Fév - 4:29

    En projetant ma tête en arrière, j'avalais le dernier lambeau de chair légèrement faisandée de mon repas. En effet, n'ayant qu'un bec et pas de dents, je ne pouvais mâcher ma nourriture, seulement la déchirer. Je devais donc avaler mes morceaux de viande tout rond, réduire la chair de mon repas en petits bouts qui me seraient plus faciles à ingurgiter. Et, quand un morceau était un peu trop gros, je mettais ma tête en arrière en même temps que je déglutissais, et ce afin de faciliter le passage dans mon gosier. Enfin, bon... il n'y avait plus grand chose que je puisse tirer de ce cadavre à présent. S'il y avait famine, j'entreprendrais peut-être de briser les os pour en récupérer la moelle, mais il y avait largement assez de nourriture à présent - surtout pour un charognard. Les charognards sont les derniers à souffrir de la faim, après tout.

    Je lâchai un croassement, repu. Je voulais rester ici, perché sur le squelette de ce qui fut mon repas. Je n'avais pas très envie de décoller. C'était essentiellement par flemmardise, mais aussi par un souci instinctif de conserver mes forces. En hiver, les temps sont plus rigoureux, et je dépense donc bien plus de calories à me maintenir au chaud. Surtout lorsque le vent froid souffle fort - et il souffle d'autant plus fort que l'on se situe en hauteur. Ici, dans les gorges, j'étais plutôt à l'abri. Je n'avais pas envie de retourner dans la bise glaciale. D'autre part, mon estomac était plein, et il est bien connu qu'on vole mieux à jeun.

    Je décidai donc de rester là, et de me dorer un instant la pilule au frileux soleil d'hiver. J'assurai ma prise sur les os de l'équidé qui avait eu le malheur de dégringoler du haut des gorges, et dont je n'étais que l'un des derniers profiteurs - je n'aurais pas pu le dévorer en entier, bien sûr. J'ébourriffai mes plumes et fermai les yeux à demi, désireux de me reposer sans pour autant vouloir abaisser ma vigilance. Je somnolais ainsi pendant un bon moment, jusqu'à ce qu'un bruit de sabots contre la rocaille me réveillât. J'ouvris aussitôt les yeux et m'étirai. Je n'étais nullement pressé de partir, sûr de ma vitesse de réaction et de mon invulnérabilité une fois en l'air. Peu m'importait qui était le cheval qui venait par là, il ne pourrait rien me faire. Pauvre petite créature incapable de connaître le bonheur des airs... Enfin. J'étais encore à demi ensommeillé et guère enclin à dépenser de l'énergie pour embêter cet équidé. Un fait rare, qu'heureusement nul ne connaîtra... ça détruirait ma réputation, après tout.

    Bon, dépêches-toi un peu, le mangeur d'herbe, que je sache si je peux continuer de roupiller dans mon coin ou si tu vas m'obliger à quitter mon confortable et seyant perchoir. Il s'agit après tout de l'un de tes confrères...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Opium Deal

    Fσи∂αтяιcє


Puf : Tora & Padou :D
Naissance : 28/04/1993
Messages : 1225

Libre au RP : Oui mais à petite dose.
Playlist : Ca varie selon les jours et mon humeur ..


» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :
MessageSujet: Re: Retrouvailles [ PV Opium Deal ]   Lun 14 Fév - 7:15


    C'est peine perdue.
    Jamais je n'arriverais à tout reconstruire.


    Telles étaient les paroles que se répétaient en boucle le grand mâle de jais tandis qu'il marchait. Elles tournaient en ses pensées, inlassablement, aussi lasses et douloureuses à chaque passage. Le temps semblait être ralenti, les journées lui étaient longues, monotones, monocordes. Il avait la tête basse, il avait baissé les bras. À quoi bon ? Pourquoi construire quand le Destin s'acharne à tout détruire ? Que ce soit un troupeau, des règles ou un amour ; tout a été balayé par le vent violet, comme les cendres à l'horizon. Regarde-le, bel étalon qu'il était, ses os épais commencent à saillir sous sa peau fine. Ses muscles roulent toujours sous sa peau, car chaque jour il marche, pourtant la force qui les mettaient dans la grâce du mouvement, cette énergie-là, semble avoir disparue. Que lui reste-t-il ? A-t-il encore seulement sa fierté ? Sûrement. A-t-on déjà vu ce noble étalon sans sa fierté ? Peut-être. Ces derniers temps, il vaquent à des occupations futiles, se détache de ses devoirs pour tenter d'oublier. Comme un lâche. Toi, Riskan, noble Roi ; pourquoi n'es-tu pas là pour le remettre sur le droit chemin ?

    La Rivière s'écoule inexorablement, tandis que l'équidé en suit la trace à contre courant. Puis il y entre, doucement. Doucement, il sent le courant qui le frôle, qui lui caresse les membres. Puis le courant devient brutal, frappe son poitrail, tente de le repousser. Non, non, recule, va-t-en ; crie la Rivière. Pourquoi Rivière ; explique-toi ? Parce que l'étalon ne doit pas te souiller ? Ou bien parce qu'il est dangereux pour lui de s'aventurer en toi ? Mais il avance pourtant, il ne t'écoute pas. Là-bas il a vu le corps de l'un des siens, gisant au bord de la berge, au pied de la falaise des Gorges. Ce lieu si agréable en est devenu un lieu macabre. Il était l'un des siens, il se doit de lui rendre hommage. Comprends-tu Rivière ? Tu te dois de le laisser passer. Alors Opium Deal vainquit les flots, traversant le cours même quand il n'eut plus que la tête hors de l'eau et que ses pieds battaient le liquide. Sortant enfin des bras qui l'enserraient, ses sabots claquèrent de nouveau sur les quelques roches avant de fouler la terre battue.

    Le corps est là, sans vie et presque méconnaissable. Les charognards ont fait de lui un amas d'os, de peau et de chair aussi peu qu'il en reste .. Disloqué, il reste pourtant l'un des siens, ses yeux le montrent encore. Devant ce sinistre spectacle, le sombre étalon reste de marbre. Il fixe l'oiseau de mauvaise augure qui, posé et agrippé un os, ne daigne pas s'envoler et laisser en paix la pauvre bête. Qu'il aimerait planter ses dents de sa chair de volatile ; mais il sait qu'il n'en aura pas la chance. C'est un oiseau, pardi ; pas n'importe lequel de plus.


    « Dégage de là. »

_________________

« Opium Deal »
Coupable, témoin et victime tout à la fois.


« Il existe une règle incontournable dans le jeu de la vie. C'est que tôt ou tard, chacun doit arrêter la partie. »
    Revenir en haut Aller en bas

    avatar

    Kywin [Chronos]

      Vєтєяαи
      Écoute-moi, bon sang.


    Puf : Kywin & KiwiLeila
    Naissance : 24/09/1993
    Messages : 603

    Libre au RP : Malheureusement, pas vraiment.
    Playlist : Beaucoup trop pour pouvoir les nommer...


    » Infos
    V a l i d . R e l a t i o n s :
    MessageSujet: Re: Retrouvailles [ PV Opium Deal ]   Sam 19 Mar - 9:45

      Le bruit des sabots sur la roche concentra davantage encore mon attention sur l'étalon noir qui s'avançait. Il était trempé, ce qui était logique puisqu'il venait de traverser la rivière. Voilà bien une chose que je n'aurais jamais tentée, non seulement parce que je ne suis morphologiquement guère adapté aux exploits aquatiques, mais aussi parce que je n'apprécie guère être mouillé. Cela m'alourdit, et gêne mon vol, parfois jusqu'à un point dangereux. Contrairement aux canards et autres oiseaux de cet acabit, je n'ai pas de plumes étanches, moi. Il y a de plus une autre différence entre toi et moi, étalon. Tu as fière allure quand tu sors des flots, avec ta crinière et ta queue ruisselantes, et les gouttes d'eau dessinant des muscles en suivant leurs contours, et leur scintillement dans la lumière du soleil ! Moi, lorsque je suis mouillé, j''ai vraiment l'air pathétique, avec moitié moins de volume, et tout à fait l'allure d'un épouvantail. Saleté d'étalon même pas obligé de faire attention s'il veut soigner son apparence. Ksss.

        « Dégager ? Moi ? Prendrais-tu tes rêves pour la réalité, ces temps-ci, Opium ? » ricanais-je avec un croassement tout à fait approprié, moqueur et sinistre juste comme il le fallait.« L'époque se prête pourtant mal aux rêveries ensoleillées. »

      C'est le moins que l'on puisse dire... Mais, comme toujours, je profite du malheur des uns et des autres pour m'amuser. Pour lancer mes sarcasmes bien affûtés. Enerver, c'est un moyen comme un autre pour pousser les autres à se bouger et à récupérer leur fougue, leur feu sacré. Mais ce n'est qu'accessoire, je pense avant tout à moi, bien sûr. Je n'ai jamais pensé à personne d'autre qu'à moi.

      Le bruit des sabots sur la roche concentra davantage encore mon attention sur l'étalon noir qui s'avançait. Il était trempé, ce qui était logique puisqu'il venait de traverser la rivière. Voilà bien une chose que je n'aurais jamais tentée, non seulement parce que je ne suis morphologiquement guère adapté aux exploits aquatiques, mais aussi parce que je n'apprécie guère être mouillé. Cela m'alourdit, et gêne mon vol, parfois jusqu'à un point dangereux. Contrairement aux canards et autres oiseaux de cet acabit, je n'ai pas de plumes étanches, moi. Il y a de plus une autre différence entre toi et moi, étalon. Tu as fière allure quand tu sors des flots, avec ta crinière et ta queue ruisselantes, et les gouttes d'eau dessinant des muscles en suivant leurs contours, et leur scintillement dans la lumière du soleil ! Moi, lorsque je suis mouillé, j''ai vraiment l'air pathétique, avec moitié moins de volume, et tout à fait l'allure d'un épouvantail. Saleté d'étalon même pas obligé de faire attention s'il veut soigner son apparence. Ksss.

        « Alors, le preux chevalier n'essaye pas de venger la dignité de son compatriote en chassant l'infâme charognard ? Il y a du laisser-aller au sein du peuple des chevaux, on dirait. »poursuivis-je, plein d'ironnie et de morgue.

      J'avais vraiment envie de me défouler. Mine de rien, tous ces évènements avaient quand même usé ma confiance en moi-même.


    Revenir en haut Aller en bas


    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: Retrouvailles [ PV Opium Deal ]   

    Revenir en haut Aller en bas
     

    Retrouvailles [ PV Opium Deal ]

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

     Sujets similaires

    -
    » forme double de pavot à opium
    » Flood-to-Throw 3-Mode Deal Extreme $13.67
    » Bouboubalade ou les retrouvailles d'un frère et d'une soeur !
    » Deal inéquitable,
    » les pieds d'opium
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Memories :: ­
    Hors - Jeu
     :: ▬ Corbeille :: ▬ RPG, ancienne version.
    -