AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Crépuscule ; Pv Endless

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

    Ẳ ℓ'αιѕє
    On s'connait, non ?
Acaeudd
Puf : M.0FF Naissance : 17/06/1994 Messages : 189

Libre au RP : yeeees Playlist : So far away - Avenged Sevenfold

» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :

Message
Sujet: Crépuscule ; Pv Endless   

Crépuscule
Pv Endless


    Les mots manquent. En cet instant, décrire le ciel est chose quasi impossible. Que dire ? C’était un tableau unique. Et un spectacle, vraiment magnifique. Cela provoque en mon être une explosion de sentiments. Mon âme se voit partagée : détruite d’un côté, et caressée de l’autre ; je me sens à la fois bien et mal. Tant de contrastes ! Et tant d’humeurs que m’inspire ce crépuscule, ma foi si peu ordinaire. Mais, est-ce seulement assez ? Mes dires vous permettent-ils de vous représenter ce tableau ? Non. Mes phrases n’ont aucun sens. Armez votre regard, et admirez par vous-même. Vos yeux vous parleront mieux que moi je puis le faire. Je me permettrais juste une chose : Acaeudd. Cela est vraiment regrettable qu’une telle œuvre te soit désormais interdite.

    Le canyon. Un lieu où ciel et terre se confondent. Enfer et paradis. Une toile parfaite, pour peindre des crépuscules. Tes pas t’avaient donc guidé ici. En haut d’une falaise qui surplombait tout ce paysage. Ton corps zébré de cicatrices était lourdement posé sur le sable couleur ocre. Et ta tête était fièrement relevée. L’ambre de tes yeux semblait embrasser la vallée rocheuse. Ou plutôt, les ténèbres qui y régnaient. Tu aurais voulu soulever ce voile sombre. Trouver une faille, aussi petite soit-elle. Tu aurais voulu te jeter dans ce gouffre. Y laisser corps et âme, puisse tu y trouver un semblant de lumière. Et ce ciel, que le monde criait magnifique, tu aurais aimé le voir. Acaeudd. Cesse donc de te torturer. Tu resteras aveugle. Enchaîné aux ténèbres. Et ce jusqu’à la fin.

    « Une fois de plus, je crois tomber dans les bras de la mélancolie. »


    Les paroles sont faites pour être entendues. Ne nie pas. Toi, la louve au pelage immaculé. Les paroles d’Acaeudd sont bien parvenues jusqu’à toi. Et il le sait. Rien n’échappe à l’aveugle aux aguets. Le son presque imperceptible de tes pas sur la terre sèche et craquelée. Ton souffle. Ton odeur. Toutes ces choses trahissent ta présence. Ne fuis pas. J’ai une requête, pour toi. La requête d'un vieux loup enchaîné. Une requête d'aveugle...

    « S’il te plaît. Toi, que les ténèbres n’ont pas enchaînée. Admire le ciel pour moi. »


    Oublie la sagesse. La peur de l’inconnu. En cet instant, tu es tombé dans le gouffre de la mélancolie perfide. Et tu n’as certes pas envie d’en sortir pour le moment…
Sam 29 Jan - 8:45


Dernière édition par Acaeudd le Lun 23 Mai - 3:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

    Ẳcтєυя
    Je suis chez moi.
Endless »
Puf : Jun' [Junee] Naissance : 15/06/1994 Messages : 309

Libre au RP : Oui :)

» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :

Message
Sujet: Re: Crépuscule ; Pv Endless   

La force, ce n'est pas ne jamais tomber ..
C'est savoir toujours se relever ..


    Elle était là.
    Corps et âme harassés, sur cette terre âpre et craquelée.
    Elle était là.
    Un filet de sang s'échappant de sa gueule desséchée.
    Elle était là.
    Mais elle aurait préféré mourir.

    Ses flancs se relevaient irrégulièrement, au rythme saccadé de ses inspirations. Ses pattes, tailladées par les pierres dures du canyon, lui faisaient mal. Le liquide rouge, bien plus foncé que le sable sous son corps vide, s'étalait à la vue des prédateurs, s'asséchant peu à peu sous le soleil brulant. Combien de temps s'était-il écoulé depuis qu'elle était tombée ? Et combien de temps encore faudrait-il qu'elle lutte contre cette douleur, avant de sombrer ? Si seulement tu avais été là .. Pour la relever par ta simple présence. Si seulement tu ne l'avais pas abandonnée, comme elle t'a abandonné. Elle avait trop de raisons de mourir. Et pas une seule de rester debout.
    Mis à part peut-être ce soir là .. Ces couleurs qui semblaient enflammer le ciel.
    Les teintes orangées qui s'étalaient sous ses yeux ne valait plus rien pour elle. Aussi coloré soit-il, ce monde restait sombre. Que faire d'un tel tableau, si l'on a personne avec qui le partager ? Endless se releva toutefois. Ses muscles protestèrent, mais elle ignora la souffrance. A sa gueule perlaient quelques gouttes d'un sang presque noir, épais. Cela faisait des heures qu'aucune perle d'eau n'avait effleuré sa langue. Des jours qu'elle ne s'était pas nourrit. Et des mois que son âme se lamentait d'avoir perdu toute consistance.

    Ses pas la dirigèrent près d'une grande falaise, qui indiquait la fin du canyon. Il aurait été aisé d'avancer encore d'un pas. D'aller se briser sur les pointes acérées de ces rochers tranchants, à des dizaines de mètres. Que dirais-tu, toi qui l'as quittée ? Souffrirais-tu de l'avoir laissée ? Reviens. Elle n'est plus rien sans toi. Une voix, ou peut-être un soupir, la tira de ses réflexions.

      « Une fois de plus, je crois tomber dans les bras de la mélancolie. S’il te plaît. Toi, que les ténèbres n’ont pas enchaînée. Admire le ciel pour moi. »

    Que lui demandes-tu là, le loup ? N'as-tu pas remarqué que rien ne brille en elle ? N'as-tu pas ressentit qu'elle n'est plus que fantôme ? Le mâle d'ébène au regard d'ambre fixait le ciel d'un air brumeux. Aveugle. La louve avança de quelques pas, soupirant ses regrets, ses erreurs.

      « C'est certainement la plus belle chose que ce monde ai encore à m'offrir .. »

    Plus rien ne comptait à ses yeux.
    Rien.

    Mais ce soir, elle admirera le ciel pour toi.

Sam 29 Jan - 9:55
Revenir en haut Aller en bas
avatar

    Ẳ ℓ'αιѕє
    On s'connait, non ?
Acaeudd
Puf : M.0FF Naissance : 17/06/1994 Messages : 189

Libre au RP : yeeees Playlist : So far away - Avenged Sevenfold

» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :

Message
Sujet: Re: Crépuscule ; Pv Endless   

Et si jamais tu n’as plus la force de te relever,
alors je te tendrais la main.


    « C'est certainement la plus belle chose que ce monde ait encore à m'offrir … »

    Cette voix. Elle aurait pu être belle, si seulement n’était-elle pas dépourvue d’émotions. Ces paroles implicites. Elles trahissaient les états d’âme de la louve d’argent. Elle semblait vide. Dénuée. N’émanait d’elle que l’odeur du sang séché, et la triste pensée de l’abandon. Plus aucune lumière ne brillait. Plus rien, ne semblait la retenir. Et si tu ne l’avais sollicitée pour admirer le ciel, peut-être ne se serait-elle jamais arrêtée. Elle était ailleurs. Déjà loin, dans les méandres de ses souvenirs.

    « J’ai beau être interdit de toutes peintures et condamné au noir le plus profond, il semblerait que je puisse voir ce que d’autre ne pourrait percevoir. »


    Tu l’as bien senti : la louve d’argent n’était plus que fantôme. Tu ne connaissais que trop bien la mélancolie pour ne t’apercevoir que la louve d’argent en était prise au piège. Après tout, que pouvons-nous faire face à nos souvenirs ? Contre ces images, si belles et impitoyables, qui prennent d’assaut notre esprit ?

    « Laisser ces souvenirs t’envahir, c’est te conduire à ta perte ».


    Rien ne t’échappe, Acaeudd. Tu ne savais la nature des souvenirs qui causait son tourment, mais privé d’insouciance et nourrit par tes propres expériences, désormais, tu interprétais plus que de simples images. Tu lisais en son cœur, qui se trahissait au travers de ses paroles. C’est ça, être aveugle.
    Tu levas la tête vers le ciel. Comme si le fait de te rapprocher permettrait de lever ce voile et de découvrir la lumière tant désirée. Hélas ! ce n’était pas si simple.

    « Ne commet pas, l’erreur que j’ai commise. Moi, jamais plus je ne pourrais voir le soleil. »


    Sache louve d’argent, que ce monde a encore beaucoup de choses à t’offrir. Moi, ces souvenirs qui me hantaient, furent ce qui m’arracha la lumière.


Oui, je te tendrais la main.

Dim 30 Jan - 5:23


Dernière édition par Acaeudd le Lun 23 Mai - 3:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

    Ẳcтєυя
    Je suis chez moi.
Endless »
Puf : Jun' [Junee] Naissance : 15/06/1994 Messages : 309

Libre au RP : Oui :)

» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :

Message
Sujet: Re: Crépuscule ; Pv Endless   


« Et je sais qu'il y aura des erreurs
Que je ferai
Mais je sais qu'aucune n'est pire
Que les chances que je laisse passer »

    Comme il était écœurant de savoir que le soleil se lèverai de nouveau, répéterai son incessant trajet, encore et encore .. Pour elle qui ne désirait qu'abandonner, devoir se relever chaque jour nécessitait un effort considérable, intolérable.

      « J’ai beau être interdit de toutes peintures et condamné au noir le plus profond, il semblerait que je puisse voir ce que d’autre ne pourrait percevoir. »

    Endless se sentie nue, prise au piège du mâle de charbon. Car elle avait beau fixer ses yeux flous, ils ne trahissaient que le vide. Aucune émotion, rien. Toutefois, elle ne bougea pas. Elle se laissa jauger, examiner silencieusement par un sens nouveau, d’une façon qui lui échappait.

      « Laisser ces souvenirs t’envahir, c’est te conduire à ta perte ».

    Non, tu as tord, grand loup. C’est ce qui la maintient en vie. C’est sa souffrance qui lui sert de force. C’est grâce à ses souvenirs qu’elle respire encore. Mais, ils finiront par la tuer .. Comme un poison, circulant lentement dans ses veines au sang noir.
    Endless ferma les yeux, tentant de percevoir le monde du grand sage. C’était apaisant, étrangement. Mais elle devina que perdre à tout jamais la vue égalait à un combat permanent, où chaque difficulté, si petite soit elle, devenait le plus grand des dangers.

      « Ne commet pas, l’erreur que j’ai commise. Moi, plus jamais je ne pourrais voir le soleil. »

    Elle avait envie qu’il lui conte son histoire. Mais il lui parut déplacé de l’interroger. Comme si elle risquait quelque chose .. La louve soupira, résignée. Ce n’étaient que des mots. Les mots ne résolvent jamais rien.

      « Il est triste d‘admirer le soleil seul, tu sais .. Pourquoi es-tu là ? N‘as-tu personne qui t‘attend ? »

    Le temps file .. Et demain viendra bientôt.
    Trop tôt.
Mer 9 Fév - 4:39
Revenir en haut Aller en bas
avatar

    Ẳ ℓ'αιѕє
    On s'connait, non ?
Acaeudd
Puf : M.0FF Naissance : 17/06/1994 Messages : 189

Libre au RP : yeeees Playlist : So far away - Avenged Sevenfold

» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :

Message
Sujet: Re: Crépuscule ; Pv Endless   

« Alors qu’attends tu pour réparer ton erreur ?
Sache que pour toi il n’est pas trop tard,
Et promets-moi, de ne jamais recommencer. »


    « Il est triste d‘admirer le soleil seul, tu sais... Pourquoi es-tu là ? N‘as-tu personne qui t‘attend ? »

    « L’être qui m’attendais est partie depuis longtemps. »

    Non, Acaeudd. Elle n’est pas partie. Jamais, elle ne partira. Elle te hante, tel un fantôme en proie à la haine et au désespoir. Elle te hantera toujours. Elle ne te pardonne pas. Et toi, en secret, tu l’implores. Tu donnerais corps et âme pour qu’elle te pardonne. Mais c’est fini. Elle ne veut pas de ton pardon.

    « J’aurais tant aimé la rejoindre. Fuir encore une fois. Et disparaître comme un lâche. Mais je ne peux m’y résoudre. Vois-tu, il y a quelque chose qui me retient en ce monde. »


    Quelque chose d’indéfinissable. Toi qui avais toujours fui, lorsque l’autre était en danger. Tu n’as pas hésité à disparaître, lorsque l’être aimé était aux portes de la mort. Et aujourd’hui encore, tu ne peux te pardonner. Tu ne peux oublier. Jamais elle ne reviendra. Jamais tu ne pourras oublier ce que tu as fais. Jamais. La seule chose que tu puisses faire, Acaeudd, c’est arrêter de fuir. Et faire, ce que tu aurais dû faire il y a longtemps déjà. C’est cela, qui te retient encore ici. Tu ne veux plus jamais fuir.

    « Où que l’on soit, il y aura toujours quelqu’un qui nous attends. Il y aura toujours quelqu’un, qui a besoin de nous.»

[…]
    « Moi en tout cas, je t’attendais. »

    Entends-tu, louve ? Entends-tu cette voix rauque ? Comprends-tu ? Comprends-tu ce qu’elle essaye de te dire ? Louve, réussiras-tu à lire dans le cœur de l’inconnu comme lui as réussi à lire dans le tiens ?

    Il te remercie. L’inconnu te remercie d’exister. Toi, que de sombres idées embrumaient l’esprit, aussi noires que les ténèbres dont il était prisonnier. Toi, qui désirais tant abandonner. Merci d’être là. De laisser ton cœur battre. Et d’admirer le soleil pour lui. Il n’est plus seul. Louve, que ressens-tu, à présent ? Au plus profond de ton âme, loin dans ton esprit, enfoui dans ton cœur, que se cache-t-il ? As-tu toujours envie de t’endormir dans l’étreinte glacée de la mort ? As-tu toujours envie, de partir ? Tu n’es plus seule. Jamais.

Comprends-tu, à présent ? Acaeudd t’empêchera de fuir, car il y a des êtres ici, qui ont besoin de toi. Qui auront toujours besoin de toi.


« Tu ne seras jamais seule. »
Sam 16 Avr - 5:09


Dernière édition par Acaeudd le Ven 27 Mai - 20:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

    Ẳcтєυя
    Je suis chez moi.
Endless »
Puf : Jun' [Junee] Naissance : 15/06/1994 Messages : 309

Libre au RP : Oui :)

» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :

Message
Sujet: Re: Crépuscule ; Pv Endless   

      « L’être qui m’attendait est partie depuis longtemps. »

    Sa voix était triste, presque tremblante, reflétant la douleur cachée derrière la fourrure d’ébène du mâle, derrière ses yeux aveugles, voilant toute émotion ..

      « J’aurais tant aimé la rejoindre. Fuir encore une fois. Et disparaître comme un lâche. Mais je ne peux m’y résoudre. Vois-tu, il y a quelque chose qui me retient en ce monde. »

    Ces paroles serrèrent le coeur d’Endless .. Car elle aussi avait fuit. Elle aussi avait fait de mauvais choix, inconsciemment peut-être, mais le résultat était le même. A cette époque, elle avait pensé avoir seulement obéit aux ordres .. Mais elle avait en réalité choisit de fermer les yeux. De ne pas prêter attention aux besoins des siens, à leurs hurlements nocturnes, à leurs voix douces et implorantes .. Elle leur avait tourné le dos, lâchement, pour ne revenir que bien plus tard, et oser s’étonner des conséquences de ses actes. Mais elle méritait son tourment. Elle méritait ce sentiment lourd, ces remords, cette honte. Et tandis qu’elle fixait le ciel, le soleil brûlant semblait rire d’elle.
    Pauvre petite louve. Avance encore de quelques pas. Mets fin à tout ça. Non, ça non plus, tu ne le feras pas. Tu n’en as pas le courage. Et soudainement, ce paysage magnifique, cette peinture étincelante semblait la repousser. La blanche n’avait rien à faire au milieu de ce tableau, avec sa gueule ensanglantée, son corps faible, son âme impure et égoïste. Mais elle ne pouvait se résigner à partir.

      « Où que l’on soit, il y aura toujours quelqu’un qui nous attends. Il y aura toujours quelqu’un, qui a besoin de nous. »

    Avait-il lu dans ses pensées ? Un silence s’installa, long comme un ultime soupir.

      « Moi en tout cas, je t’attendais. »

    Endless frissonna. Qui était-il ? Et que voulait-il dire ? Personne ne l’attendait. Personne ne savait plus qui elle était. Elle n’était pas d’ici. Elle n’était de nulle part. Ni de la meute, ni d’ailleurs. Pas même de la forêt. Le sang qui coulait dans ses veines n’était rien, car personne encore ne le faisait vibrer. Personne d’autre n’agissait plus en son nom, mis à part la louve blanche. Et quels actes glorieux elle avait effectué depuis son retour ..

      « Qui est cet être dont tu parlais ? », souffla-t-elle. « Tu la reverras un jour. Mais je crains ne pas pouvoir t’aider. Je crains n’avoir le pouvoir de la faire te revenir, ni même de pouvoir te guérir avec des mots qui de toute façon ne seraient que mensonges .. Je n‘ai rien à t‘offrir. Et ce ciel que j‘admire ne veut, à mes yeux, plus rien dire .. »

Ven 29 Avr - 2:54
Revenir en haut Aller en bas
avatar

    Ẳ ℓ'αιѕє
    On s'connait, non ?
Acaeudd
Puf : M.0FF Naissance : 17/06/1994 Messages : 189

Libre au RP : yeeees Playlist : So far away - Avenged Sevenfold

» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :

Message
Sujet: Re: Crépuscule ; Pv Endless   

    « Qui est cet être dont tu parlais ? », demanda la blanche dans un murmure.

    « Elle s’appelait Kaadien. Son esprit était aussi pur que sa robe immaculée. Elle m’a tant donné. Elle m’a tant apporté. Moi, qui ne méritait rien, pas même de la reconnaissance ; mais qui au fond, sans vouloir le reconnaître, avait tant besoin d’aide. Elle était là. Elle a toujours été là. Pourtant, quand par une nuit elle était dans la détresse, j’ai fui. Je l’ai laissé mourir. »

    « Tu la reverras un jour. Mais je crains ne pas pouvoir t’aider. Je crains n’avoir le pouvoir de la faire te revenir, ni même de pouvoir te guérir avec des mots qui de toute façon ne seraient que mensonge .. Je n‘ai rien à t‘offrir. Et ce ciel que j‘admire ne veut, à mes yeux, plus rien dire .. »

    « Non, c’est fini. Je ne la reverrais plus. Je n’ai qu’en moi de tristes images qui me harcèlent jour et nuit pour me rappeler que, toute ma vie, je n’ai fait que fuir. Et que par pure lâcheté, j’ai laissé périr l’être qui m’était si cher. »

    Tu avais abandonné cette voix rauque, pourtant si calme et posée. Tu ne te contentais plus de prononcer des mots. A présent, tu les crachais. Comme si, après avoir passé tant d’années à se reposer en toi, ils avaient soudain eu l’envie de se libérer. De s’exprimer. Leur goût amer te raclait la gorge.

    « Crois-tu que je te mente ? Crois-tu vraiment que tout ce que j’ai pu te dire auparavant n’était que du mensonge ? Juste de belles paroles bonnes rien qu’à te faire sourire ? Des mots hypocrites, juste pour te consoler ? Pour te faire oublier ton malheur ? Est-ce donc ce que tu crois ?»


    Tu t’étais relevé avec brutalité, comme autrefois. Les rayons colorés de l’astre couchant te donnait une toute autre allure. Ou était-ce la colère qui te conférait cet aspect si redoutable ? Car oui, tu étais en colère. Ou plutôt, ta détresse s’était muée en colère.

    « Non, louve. Non. J’aurais eu quelques années de moins, je t’aurais laissé sauter. Sans aucun scrupule, ni remords. Jamais je ne t’aurais dit des choses que je ne pense pas. Pas même aujourd’hui.»

    Les paroles de la louve résonnait en toi comme un écho, tant elles t'avaient interpellées. Est-ce si douloureux de dire ce que l'on a sur le cœur, pour que tu répondes avec tant de rage et d'ardeur ? Moi même, je ne te reconnais plus Acaeudd.

    « Ça a été si dur de me relever. Et je sais à quel point c’est dur d’être seul. De devoir vivre, en se disant qu’il n’y aura plus jamais personne pour nous aider. On voudrait se relever, mais on ne peut pas. Car il n’y a personne pour nous tendre la main. Car nous sommes seuls. Et c’est dans ces moments là que l’on se dit que mourir serait tellement plus simple. De toute façon, l’on ne compte plus pour personne. Mais sache, louve, que se donner la mort, ce n’est pas acte de courage. Non. Décider de mourir, c’est décider de fuir. Et pourtant, je suis là aujourd’hui. Je suis là, devant toi. Je te parle. Je te hurle ma colère et mon désespoir. Pourquoi à ton avis ? »

    Le masque sur ton visage disparut, et tes traits s’apaisèrent. La colère était tombée. Secouant la tête en signe de pardon, tu t’allongeas de nouveau. Après la tempête, le calme dit-on.

    «Tu sais, je crois parler à celui que j’étais. Tu auras beau le nier, mais tu as besoin d’aide. Et je serais en mesure de te relever, pour t’apprendre à ne plus jamais tomber. »

    Et derrière ces paroles, il y avait ces mots. Des mots que tu ne prononcerais pas. Ils sont si durs à énoncer. Ils sont si difficiles à accepter. Pourtant, en aurais-tu eu le courage, tu aurais aimé lui dire :

« Moi aussi, j’ai besoin d’aide. »

Lun 23 Mai - 1:51
Revenir en haut Aller en bas
avatar

    Ẳcтєυя
    Je suis chez moi.
Endless »
Puf : Jun' [Junee] Naissance : 15/06/1994 Messages : 309

Libre au RP : Oui :)

» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :

Message
Sujet: Re: Crépuscule ; Pv Endless   

      « Non, c’est fini. Je ne la reverrais plus. Je n’ai qu’en moi de tristes images qui me harcèlent jour et nuit pour me rappeler que, toute ma vie, je n’ai fait que fuir. Et que par pure lâcheté, j’ai laissé périr l’être qui m’était si cher. »

    Le grand mâle lâchait prise. Et elle se devait de l’aider. Lui qui l’avait empêché de sauter. Lui qui avait fait en sorte qu’ils se rencontrent. Tout deux avaient beaucoup à offrir, beaucoup à prendre. Endless resterait ici. Le temps qu’il faut.

      « Ça a été si dur de me relever. Et je sais à quel point c’est dur d’être seul. De devoir vivre, en se disant qu’il n’y aura plus jamais personne pour nous aider. On voudrait se relever, mais on ne peut pas. Car il n’y a personne pour nous tendre la main. Car nous sommes seuls. Et c’est dans ces moments là que l’on se dit que mourir serait tellement plus simple. De toute façon, l’on ne compte plus pour personne. Mais sache, louve, que se donner la mort, ce n’est pas acte de courage. Non. Décider de mourir, c’est décider de fuir. Et pourtant, je suis là aujourd’hui. Je suis là, devant toi. Je te parle. Je te hurle ma colère et mon désespoir. Pourquoi à ton avis ? »

    Oui, nous sommes seuls. Qui n’a jamais été seul un jour ? Qui peut clamer haut et fort ne jamais s’être senti abandonné ? Il y a des être qui le croient. D’autres qui ne le sont pas. Lui l’était réellement. Endless, elle, pendant quelques instants, n’avait plus été seule. Un grand mâle de charbon, rongé par la folie .. L’instant se répétait. Voilà qu’elle était là, face aux yeux d’un aveugle, aussi noir que l’Anonyme qui l’avait secourue.

      «Tu sais, je crois parler à celui que j’étais. Tu auras beau le nier, mais tu as besoin d’aide. Et je serais en mesure de te relever, pour t’apprendre à ne plus jamais tomber. »

    Endless s’approcha du mâle, et s’étendit contre son flan, la respiration posée, tentant de lui offrir le peu qui lui restait. Elle n’avait que sa vie. Peut-être aussi cette force, venue de sa lignée .. Cette force qui parfois tendait à disparaître, mais qui toujours revenait.

      « La nuit sera bientôt là .. Le ciel s‘emplit de bleu et de noir .. Tu sais, parfois j‘aimerai fermer les yeux et oublier ce monde .. Le sang et la guerre, la mort aussi .. Il y a des être que l’on connaît et que l’on aime .. Garde gravés les souvenirs de ta belle .. Car même le plus clairvoyant d‘entre nous se retrouve aveugle, lors de ces nuits de solitude où même le ciel nous abandonne .. Il n‘y a rien à admirer en ce monde. Et pourtant, je suis heureuse d‘être là .. »

    Que disait-elle donc ? Parlait-elle pour lui ou pour elle ? Ses mots n’avaient aucun sens, aucune harmonie .. Mais elle devinait que leur sens ne lui échapperait pas. Aucun d'eux n’était plus seul. Car pour quelques temps de cette nuit, ils étaient là. Ils étaient deux.


(Vraiment désolée c'est franchement pourri ><)
Jeu 9 Juin - 23:39
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message
Sujet: Re: Crépuscule ; Pv Endless   

Revenir en haut Aller en bas
 
Crépuscule ; Pv Endless
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memories :: ­
Hors - Jeu
 :: ▬ Corbeille :: ▬ RPG, ancienne version.
-
Sauter vers: