AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 & If you scared to be alone. ( pv Mada )

Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

Message
Sujet: & If you scared to be alone. ( pv Mada )   



and if you're scared to be alone,
don't be, you are never.
privé Mada.






    Et c'est parce qu'on à tous été élevés dans un compte de fée qu'on à tous fait des rêves d'enfants, qu'on s'est tous baladés sur des chemins où l'on croyait voir la méchante fée et l'ogre vert affamé, qu'on à tous cru qu'on était celui qui pourrait changer le monde, et arrêter les méchants. Les petites filles rêvaient aux diadèmes, tandis que les petits garçon voulaient être leurs prince charmant. Les comptes changent d'une frontière à une autre, mais il y à toujours un point commun. Quelque chose dont tout le monde peut rêver, qui n'est pas aussi inaccessible que les stupidités qu'on nous injecte dans ces histoires, il s'agit du cheval. Vous ne vous êtes jamais demandés pourquoi il revenait toujours? Il incarne la noblesse qu'il manque aux rois qui forcent un peu trop sur le sanglier grillé, et toute l'élégance d'un princesse n'en revient qu'à celle de sa majestueuse monture. Et c'est ainsi qu'en grandissant, nous avons délaisser les comptes de fée, pour le seul compte qui ne puisse nous être compté en son intégralité, celui de la vie, et que malgré ça, le cheval resteras l'unique acteur dont ont ne dévaloriseras jamais l'image de noble destrier.


    Tu te plait à nous faire attendre, en marchant doucement, luttant contre le sable qui pénètre dans tes yeux, qui te fait profiter de la violence de la brûlure qu'il t'inflige. Il aime te voir souffrir, tu à l'impression de l'entendre rire de toi, cogner contre tes tympans. Tu à l'impression qu'il peut t'entendre jurer que tu l'auras, un jour ou l'autre, et que tu lui feras payer. Ce sable te rend folle, il se coince dans tes poumons, rend ta respiration difficile, t'oblige à ouvrir la bouche pour ne pas suffoquer, et c'est là que tu t'en bouffe, et que, malgré ta volonté, tu t'écrase, tu ne supporte plus. Tu reste là, sur le sol, pendant quelque secondes, tu te demande ce que tu fou là, mais quand tu ouvre les yeux, la tempête s'est calmée, tu peut enfin reprendre ta route...

    Asteroid s'est relevée, de ses petites jambes tremblantes, en fixant l'horizon. Oui, le sable volait moins, ou alors, elle s'était habituée. Elle releva le tête, donnant un petit coup d'œil au ciel. On ne le voyait pas. Elle qui venait d'arriver, elle ne savait pas ce qu'il était arrivé à cet endroit, mais ce n'était pas tout à fait l'utopie. En fin de compte, elle finit par se mettre à marcher. Elle aperçut au loin une silhouette, qui lui paraissait fixe, avec une forme qu'elle connaissait. Un autre cheval? Pitié, oui. Elle essayait de sentir, mais la seule chose qu'elle sentait, c'était une odeur de poussière, qui la brûlait de l'intérieur. Sans savoir pourquoi, elle se mis à courir, jusqu'à la silhouette, qui ne se révéla en fait, n'être qu'un arbre recouvert de poussière. Asteroid s'arrêta. Déçu par sa trouvaille, elle commençait à se demander où était passés les autres chevaux. Elle n'en avait encore pas vu, et commençait à se sentir seule. Une part d'elle commençait même à devenir un peu schizophrène, comment allait-elle réagir lorsqu'elle verrait, enfin, un autre cheval? Mais bon, ce n'était surement pas pour tout de suite. Elle colla son nez au sol, et renifla le sable. Cette odeur de poussière commençait à lui donner mal à la tête. Quel horreur. Mais ce qu'elle ignorait, c'était si il y avait du danger ici. Elle ne savait même pas où elle était, et ça la mettait hors d'elle. Le sable faisait de petits tourbillons autour de ses membres, et commençait à se mélanger avec ses crins et sa robe. Elle avait beau se secouer, elle en avait toujours autant sur le dos. La petite jument commençait à désespérer, et se mis à tourner autour de l'arbre. On aurait cru voir un attardée. En fait, elle cherchait juste le soleil. Un petit soupçon de lumière dans le ciel qui avait pris la couleur du sable, mais elle ne voyait rien. Ses yeux étaient rempli de la même couleur, elle voyait la vie en sable... Enfin bref. Elle rebaissa la tête, et avança, droit devant, le yeux fermés, elle avançait, avançait, puis se heurta à quelque chose. Pour être dur comme ça, ça ne pouvait qu'être une pierre, et effectivement, lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle trouvait face à un cailloux grisâtre... Un gros cailloux grisâtre, très gros cailloux grisâtre. Et derrière ce très gros grisâtre s'échappait une odeur qu'elle reconnaitrais parmi milles...
Sam 29 Jan - 3:14
Revenir en haut Aller en bas
 
& If you scared to be alone. ( pv Mada )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memories :: ­
Hors - Jeu
 :: ▬ Corbeille :: ▬ RPG, ancienne version.
-
Sauter vers: