AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Night Of The Cursed [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

    Ẳяяιναит
    C'est par où déjà ?
Lacrima
Puf : Narwyn Naissance : 15/05/1994 Messages : 37

Libre au RP : Viii !!! Playlist : Nightwish, Sonata arctica, Within Temptation, Five fingers death punch, Anna Tsuchiya, Olivia Lufkin, OST de films et de jeux vidéos,...

» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :

Message
Sujet: Night Of The Cursed [Libre]   

Night Of TheCursed




    La Lune pour seule témoin, ils hurlent. Leur silhouettes nobles et sombres se découpant clairement, nimbée par la clarté de l'oeil de la nuit. Ses doigts d'argents se profilant entre leur corps fuselés. L'echos de leur voix, portées par le gré de la brise nocturne, submergeait la vallée dans son entièreté. Chant nocturne. Mélopée sépulcrale. Leur yeux flamboyant reluisaient au coeur des Ténèbres, tels des fragements d'étoiles tombées à terre. Non ! Toutes ces perles d'or convergent d'un même mouvement vers toi. Fuir, vite ! Trop tard. Il t'encercle, leur crocs miroitant dans le crépuscule. Leur babines retroussées te donnent l'impression d'un rictus pernicieux. Tu ne sais plus que faire. Tenter le tout pour le tout ? Mourir ?
    Pour la dernière fois, leur échines se courbent et la mélodie prend possession de l'air. Hymne en l'honneur du festin qu'il vont se faire.
    Clos tes paupière. Espère.
    L'ombre de la nuit emporte leur cris.


    Paniquée, tu ouvres imédiatment tes paupières, sans préambule. Tu demeure couchée sur le flanc, lui même reposant sur un tapis de verdure, noyé dans la sueur. Ton regard ne parvint pas même à se focaliser sur un point, tant tes tourmants étaient nombreux, quoique coutumiers. A chaque fois que le Soleil sombre, engloutit par l'arrivée du crépuscule, tu ne peux fermer l'oeil sans parvenir à t'imaginer que ta nuit ne sera pas interromput. Ils te hantent. Les fantômes de ton passé. Bien qu'ils ne soit pas nombreux. Ils peuvent même se résumer en un seul mot. Moi. C'est moi que tu crains. Moi qui te torture l'esprit. Mais également moi qui t'aide à te sortir de tes mauvais pas. Je ne suis pas seulement ton guide, Lacrima. Je suis bien plus que cela.
    Tu ne pourras plus dormir en paix, Lacrima. Tu ne le pourra pas tant que tu ne sera pas en paix avec toi même. Je fais partie de toi. Accepte moi. Ecoute moi.
    Entends ma voix. Resent mon souffle.
    Dit mon nom.
    Non !
    Le contact est romput. Tu m'as chassée de ton esprit, tu es denouveau libéré de mon étreinte.
    Que tu crois, misérable patin de chair.
    Je suis là.
    STOP !


    *******************

    Je respire mal. Les mouvement puslés par l'air sont lourd. Je sais qu'elle est encore là. Il sont rares, les moment où je parvins à couper tout contact avec elle... Qui est ce ? Ne me le demandez pas. Vous ne me croiriez pas de toute façon. Mais moi, je crois aux fantômes. Ils veillent tout le temps sur nous. Parfois même ils nous contrôles. A notre insu. Du moins, c'est mon quotidien. Si j'ai peur ? Oui parfois. Nottament lorsque je sens que l'air s'alourdit, les vibrations du sol, de l'air, de tout ce qui m'entours m'obsède. Dans ce genre de cas, je tombe dans l'inconscient.
    Etre damnée sans même être morte.
    C'est embêtant, ce genre de chose.


    Insomniaque.
    Impossible de tomber dans les bras de morphée une seconde fois. J'ai peur de ce que je pourrais y voir. Y rencontrer. C'est dur, d'être hantée. Alors je reprends peu à peu du poil de la bête. Redressant l'échine, tendant mes membres frémissant, je me relève presque d'un bond. Pourtant, je me sens encore toute engourdit. Je suis prise de fourmillements dans les parties les plus sensible de mon corps d'équidé. Là où la peau est fine. Arquant mon encolure musculeuse, je m'ébroue vivement, comme si cela allait me permettre de réanimer mon corps. Par la même occasion, chasser le reste d'emprise de l'esprit sur moi. Purification.
    A prèsent, tout mes sens en éveille, je promène mon regard ténébreux autour de moi. Silence troublé par le roulement cristallin des galets et des flots qui les polissent. Mais je me rend maintenant compte, de l'aura de magie émanant de ce lieu aux consonnances mystérieuse. En gravitation au dessus de l'onde, des perles de Lune ebaument la forêt de leur pâle scintillement. Doucement, certain effleurs tes flancs et ton nez tremblotant. Rassuré par ce contact, tu les laisser voler à leur gré, certain s'accrochant à ta robe d'argent.
    Entre deux battement de cils, tes yeux semblère prendre une teinte émeraude.
    Mais celà ne dura qu'un seul instant.
    Peut être avez-vous rêvé ?
Sam 16 Oct - 8:21
Revenir en haut Aller en bas
avatar

    Ẳяяιναит
    C'est par où déjà ?
♛ Beware The King
Puf : Little Miss Sunshine / Azu' Naissance : 24/06/1995 Messages : 69

Libre au RP : Toujours ! 8D Playlist : https://www.youtube.com/view_play_list?p=FD9C9476351B564B

» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :

Message
Sujet: Re: Night Of The Cursed [Libre]   

    IL ÉTAIT TARD, beaucoup plus tard que l'heure que Beware The King s'était fixée à l'origine pour rentrer. Sa rencontre avec le loup l'avait de beaucoup retardé. Le fait d'avoir décidé de continuer son chemin aussi. Arrivé à la destination qu'il avait choisie pour passer la nuit, la Colline aux Mystères, il avait réalisé qu'il n'avait aucune envie de dormir et donc, s'était décidé à continuer sa petite galopade. Et puis, il était de retour en territoires équins, et donc la menace d'une attaque de loups était écartée. Ainsi, il avait continué à galoper d'un bon rythme pendant une heure, peut-être plus, et lorsqu'il s'arrêta finalement, il devait admettre que cette fois, la fatigue commençait à pointer. Néanmoins, l'exercice physique qu'avait exigé sa course lui avait laissé au creux des muscles une douce chaleur et, au ventre, une satisfaction gratifiante. Il se trouvait dans la Vallée aux Milles Lumières, endroit qui savait enchanté les coeurs sensibles comme aucun autre. En plus d'être un lieu fort agréable, aux pâturages bien verts et bien gras, il se métamorphosait en un véritable lieu de légendes lorsque la lune prenait possession du monde. En effet, en plus d'offrir une vue imprenable sur le ciel jalonné d'étoiles, ses alentours se retrouvaient arpentés de centaines de lucioles lumineuses. Aujourd'hui encore, le phénomène se produisait, et des myriades de petites lueurs verdâtres sillonnaient le ciel d'encre. Beware, fatigué, ne fit pas plus de quelques pas avant de s'arrêter à nouveau. Sans autre préambule, il se laissa glisser dans une tranquille somnolence, encore sur ses quatre jambes, comme seuls les chevaux savaient le faire.

    Mais il n'eut pas le temps de tomber réellement endormi car des bruits étouffés vinrent attirer son attention. Ouvrant les paupières, il découvrit une silhouette blanche et nacrée, immobile dans les hautes herbes. Elle ne représentait pas une menace. S'arrêtant à cette conclusion, Beware retourna à son sommeil réparateur.


Sam 23 Oct - 16:18
Revenir en haut Aller en bas
avatar

    Ẳяяιναит
    C'est par où déjà ?
Lacrima
Puf : Narwyn Naissance : 15/05/1994 Messages : 37

Libre au RP : Viii !!! Playlist : Nightwish, Sonata arctica, Within Temptation, Five fingers death punch, Anna Tsuchiya, Olivia Lufkin, OST de films et de jeux vidéos,...

» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :

Message
Sujet: Re: Night Of The Cursed [Libre]   

    Le clair de Lune émétait une limière nacrée, qui baignait de lumière tout ma robe immaculée. Ou presque. La sueur suintait par endroit, je crignais encore le retour de cette voix. Cette voix rassurante et effrayante à la fois. Elle contrôlait mes actes, mes choix. A mon insu. Elle était de si bon conseil, comment m'en passer ? Mais pourtant, elle était accablante lorsque la nuit tombait, que mon sommeil s'en trouvait troublé. Alors je me battais avec elle. Elle me harcelais, je me débattais. Mentalement. Ces liens ensséraient mon esprit tel un étau d'acier invisible. Piquant tel une branches aux nombreuses épines éffilées... Et je savais qu'a l'aube, ma lutte s'achéverais et que son pouvoir m'assouvirais. Encore.

    Cette nuit là, les Ténèbres frôlant mes flancs, je me déléctais de cet étrange sentiment de liberté, si rarement ressenti. Ma respiration était régulière, et le vent m'apportait dans son souffle toute sa purté singulière. Ainsi qu'une odeur. Une effluve inconnue, mais pourtant pas inconnue. Un étalon. Celui là n'était pas comme Opium Deal, leurs odeurs n'étaient pas les même.
    Ton regards scintillant scutait le paysage, à la recherche de cet âme inconnue. Maintenant que la voix avait disparue temporairement, tu pouvais te risquer à sa rencontre. Tu serais sûre de ne rien lui faire subir de terrible. A cause de cette chose...
    Enfin, tu repéras une silhouette musculeuse a quelques foulées de toi. Mais il semblait dormir. Dommage. Pendant un instant, il t'avais semblé oublié que tout être normalement constitué profitait de l'obscurité pour se reposer. Décidant de le laisserlà, tu courbas doucement l'échine, plongeant le nez dans l'eau, et t'abreuver tranquillement.


    Ravalant ta peine, tu te disait que tu pourrais peut être attendre le levée du jour pour faire connaissance ?
    Abrupte retour à la réalité... Ta liberté n'était pas sans conditions.
    A l'aurore, il serait déja trop tard...
Dim 7 Nov - 2:44
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message
Sujet: Re: Night Of The Cursed [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Night Of The Cursed [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memories :: ­
Hors - Jeu
 :: ▬ Corbeille :: ▬ RPG, ancienne version.
-
Sauter vers: