AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 May the darkness heal your heart. ± Pr Mudatita.

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

    Ẳяяιναит
    C'est par où déjà ?
♛ Beware The King
Puf : Little Miss Sunshine / Azu' Naissance : 24/06/1995 Messages : 69

Libre au RP : Toujours ! 8D Playlist : https://www.youtube.com/view_play_list?p=FD9C9476351B564B

» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :

Message
Sujet: May the darkness heal your heart. ± Pr Mudatita.   

May the darkness heal your heart ...
Première réponse à Mudatita.

    Le temps passe et les saisons se succèdent, ainsi est faite la vie. Les mois s'étaient écoulés. L'été tirait désormais à sa fin et l'automne se faisait déjà présent, amenant avec lui les vents froids du Nord et la chute des feuilles. Ce matin-là, une brume froide et humide, caractéristique de cette saison, baignait l'île d'Exode. Près des Cavernes Abandonnées, les hauts pans rocheux dans lesquels étaient taillées ces multiples cavités arrêtaient le vent, conférant à la vallée un calme peu coutumier. Tout était silencieux, paisible. L'air, saturé de gouttelettes d'eau, était plus pur que jamais.

    Beware The King était debout, immobile à l'entrée d'une grotte. Il fixait l'horizon, l'air détendu. Mais ce n'était qu'une impression : le mâle était toujours aux aguets. Ses sens aiguisés sauraient percevoir le moindre mouvement, le moindre son, la moindre odeur. Évidemment, il n'y avait rien à guetter. La guerre avait été suspendue. Néanmoins, elle pouvait recommencer n'importe quand. Et c'était le devoir d'un espion de le prévoir, de le savoir.

    Il n'avait sans doute pas tort d'être aussi attentif, car il n'était pas seul dans la plaine. Hormis oiseaux et autres bestioles, il y avait bien une autre créature, et l'odeur qui vint titiller les naseaux du grand mâle vint le confirmer. La senteur canine était facilement reconnaissable, impossible de s'y méprendre. Beware The King tourna la tête dans la direction opposée, les oreilles dressées bien droites sur son crâne. Il scruta attentivement le paysage, mais les loups avaient l'avantage dans cette brume blanchâtre, qui s'apparentait à la couleur de leurs pelages. Le grand étalon fit quelques pas à l'extérieur, à la recherche de la bête qu'il avait senti. Il ne lâcherait pas prise tant qu'il n'avait pas découvert pourquoi elle était ici, et ce qu'elle faisait.
Ven 8 Oct - 8:28
Revenir en haut Aller en bas
avatar

    Ẳяяιναит
    C'est par où déjà ?
mudatita.
Puf : lollipop. Naissance : 30/07/1996 Messages : 97

Libre au RP : when ya wanna (:

» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :

Message
Sujet: Re: May the darkness heal your heart. ± Pr Mudatita.   

    [ Ho joie, je me suis sentie inspirée ! Ça fait si longtemps que je manque d'inspiration... ^^ ]

    La moiteur était telle pour mes sens qu'elle semblait m'enserrer le corps comme un étau. Cette sensation d'étouffement m'harrasait. À demi éreintée, je trottinais d'un pas volage, par moment flottant dans le airs et planant vers l'avant, avant de me redonner une poussée légère sur le sol qui durcissait au fur et à mesure que j'approchais de ces cavernes abandonnées.

    Le ciel était gris ; le brouillard à la fois faible et dérangeant, lourd et léger. C'était assez pénible. Plus loin se découpaient à peine les alcôves dans la roche, simples taches légèrement plus foncées que la masse gris qui se dressait avec fierté et vieillesse, brisant le paysage de la vallée vallonnée. Autour de moi tout n'était que gris, et si ce n'avait été de ma superbe ouïe et de mon odorant puissant, je n'aurais soupçonné aucune vie. Rien ne bougeait, la tout stagnait en cette journée et cet endroit qui semblaient faire bon ménage.

    À force d'avancer, je me fatiguai de plus en plus et ralentit la cadence. Revenant à un pas équilibré, calme et lent, mon esprit partit vagabonder en comparant cet endroit à l'équivalent de mon propre passé. À un certain moment je sentis une odeur, par-dessus toutes, à laquelle je réagis bien vite. C'était celle d'un équidé, très certainement, qui devait se trouve à l'entrée d'une des grottes. C'était un mâle. Je levai la tête et vit, grâce à mon regard plus pointilleux que la moyenne, comme chacun de mes sens, à cause de mes habitudes différentes dues à mon handicap, cet étalon qui, dressé sur ses quatre sabots, semblait m'avoir repérée. Il était là, immobile, à regarder l'étendue inintéressante qui s'offrait sous ses pieds, alors que derrière sa croupe s'ouvrait totalement à lui un mystère sombre, fait de froid, de vieillesse et de pierre. Je l'observai en silence, un bon moment, le regard indéchiffrable, sans cesser d'avancer, pour finalement me désintéresser de cet entier.

    Je collai ma truffe chaude au sol et suivit une trace fraîche de lapin. Par simple envie, je décidai de me l'attraper. Je me tapis, et suivit sa trace ventre à terre, les pattes aussi légères et silencieuses qu'un simple plume. J'avançai par à-coups rapides et par pas d'une extrême langueur. Finalement l'animal, qui farfouillait discrètement dans quelque touffe d'herbe, sembla assez proche pour s'offrir à ma patte. Il se nourrissait d'un petit plan de trèfle qui poussait miraculeusement, et après chaque fois qu'il arrachait sa portion, il se redressait et tendait l'oreille tout en mâchant à une bonne vitesse. Ce fut lorsque je le vis aux aguets, alors que j'aurais très facilement pu me redresser et l'assommer d'un coup de patte puis l'achever d'un coup de crocs, ceci en un simple bond, que je me désintéressai complètement de lui. Je me redressai, l'observai avec nonchalance, déguerpir et disparaître, puis je me mis à trottiner à nouveau, le pesanteur des multiples gouttelettes qui stagnaient dans l'air semblant presque me soutenir lorsque je me retrouvai sans contact terrestre.

    Je finis par aboutir près du cheval que j'avais vu un peu plus tôt. Je me traînai sans me préoccuper de lui à l'intérieur de la grotte, non loin de lui et de l'entrée, et me couchai. Je regardai longuement le fond quasi noir qui cachait habilement la paroi du fond, puis me retournai vers la grande tache de presque lumière sur laquelle se dessinait, comme sur un écran, la silhouette foncée de l'étalon.
Sam 9 Oct - 13:49
Revenir en haut Aller en bas
avatar

    Ẳяяιναит
    C'est par où déjà ?
♛ Beware The King
Puf : Little Miss Sunshine / Azu' Naissance : 24/06/1995 Messages : 69

Libre au RP : Toujours ! 8D Playlist : https://www.youtube.com/view_play_list?p=FD9C9476351B564B

» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :

Message
Sujet: Re: May the darkness heal your heart. ± Pr Mudatita.   

    [ Très belle écriture ! <3 Et désolée pour le retard. ^^'
    Ouais, je change de mise en forme, mdr. x) J'ai du mal à en trouver une qui me plaît ! ]

    PENDANT UNE DIZAINE DE MINUTES, l'odeur satura l'air, mais le loup, lui, ne se montrait toujours pas. Invisible dans la brume, il était impossible de déterminer où il se trouvait. Ou bien il n'avait pas aperçu Beware et flanait un peu plus loin, ou encore il était tapi dans la grisaille, rampant tel un fauve, prêt à bondir sur l'étalon. Considérant ces deux possibilités, le grand mâle bai était plus concentré que jamais, à l'écoute de chacun de ses sens. Ses oreilles pivotaient dans toutes les directions, à la recherche de sons qui trahiraient la présence de la bête. Puis, soudain, elle apparut : sa silhouette blanche se manifesta d'abord comme une tâche indistincte dans le brouillard, puis elle se précisa de plus en plus, révélant un corps svelte, très poilu, qui se mouvait d'une démarche ondoyante droit vers Beware The King. Le loup lui faisait face, tête basse, posture détendue, et à mesure qu'il avançait, les détails de son corps se précisaient. Sa cadence lente et régulière avait quelque chose d'hypnotique. Dans cet océan de brume, il n'aurait pu être mieux mis en valeur.

    Beware se détendit légèrement, ne percevant aucune agressivité dans l'attitude du canidé. Celui-ci passa non loin de lui sans même le regarder, et alla s'installer dans la grotte où l'étalon s'était lui-même reposé un peu plus tôt. Beware suivit la bête du regard, puis l'observa se coucher nonchalamment sur le sol de la caverne. Le loup blanc contempla longuement l'obscurité totale qui régnait dans les profondeurs de son antre, puis daigna regarder le bai qui ne le lâchait toujours pas des yeux. Tous deux se toisèrent sans un mot. La tension régnait. Depuis la nuit des temps, les querelles faisaient rage entre loups et chevaux. La guerre n'était plus d'actualité, pourtant cette adversité farouche n'était pas prête de disparaître de si tôt. The King n'aimait pas particulièrement les loups, pourtant celui-là lui semblait digne de confiance. Il était détendu, et ses yeux, pour ainsi dire vides de toute émotion, ne laissaient voir aucune animosité. Le bai se permit donc de détourner son attention du canidé, préférant revenir à la contemplation paisible du paysage. De temps à autre, son oreille droite pivotait vers le chasseur, question de deviner une attaque sournoise par derrière, si jamais l'envie prenait au prédateur de lui croquer une fesse.
Dim 10 Oct - 8:52
Revenir en haut Aller en bas
avatar

    Ẳяяιναит
    C'est par où déjà ?
mudatita.
Puf : lollipop. Naissance : 30/07/1996 Messages : 97

Libre au RP : when ya wanna (:

» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :

Message
Sujet: Re: May the darkness heal your heart. ± Pr Mudatita.   

    [Merci bien, je te retourne le compliment I love you Pas de problème, ça m'arrive aussi ^^
    Moi j'ai longtemps cherché, et puis maintenant c'est tout simple (:
    Si tu savais comme je suis heureuse d'avoir trouvé un topic qui m'inspire ! O:]


    À l'intérieur de la grotte, l'humidité changeait totalement de forme. Plutôt que d'y faire péniblement lourd, chaque paroi, chaque parcelle de pierre perlait de l'humidité qui, ici, suintait et dégoulinait d'une manière quelque peu dégoûtante. Après quelques temps d'immobilité, un certain nombre de gouttes s'était déjà déposé sur mon pelage blanc. Ce fut agacée que je chassai ces intruses d'un frisson. Mais à nouveau, d'autres revinrent, et je changeai complètement de position, me couchant plutôt de côté, parallèlement à l'entrée. Malheureusement pour moi, l'eau ne cessait de venir ricaner sous mon nez. Je dus endurer ce phénomène, ce que je me permis de faire en fronçant le nez.

    Ce fut un des moments, bien rares et excessivement passagers, où j'aurais bien souhaité pouvoir m'exprimer en utilisant ma voix. Je ressentais souvent que, si j'avais pu parler, j'aurais souvent fait des approches innocentes et parfois indésirables en me parlant à moi-même en présence d'inconnu. En fait, j'aurais tout simplement beaucoup parlé à mon inconscient, je ne parle pas ici de conversations mais bien de simples phrases qui forment des remarques et qui, parfois, peuvent être prises comme une parole adressée au conscient d'un autre. J'aurais bien dit quelque chose comme «Le changement d'humidité entre l'extérieur et l'intérieur des grottes est franchement surprenant». Mais aussitôt je me dis que j'étais mieux sans paroles. Si j'avais su parlé, j'aurais bien usé de ce pouvoir, mais mon caractère aurait grandement changé. Cependant, je m'aimais comme j'étais. Je ne souhaitais aucunement quitter mon enveloppe de folle à lier manipulatrice, très bonne menteuse, hypocrite, à la façade simple et appréciable.

    L'étalon s'en retourna à son occupation d'avant : regarder le gris, regarder le seul horizon possible en ce temps : celui entre la brume et le ciel. Parfois cet horizon était si insensément invisible que je me plaisais à me dire qu'il n'y en avait plus, l'espace d'une journée. Durant une période étrangement longue, j'eus le regard vide, et mes pensées encore plus. J'eus le cerveau en mode veille. Puis une goutte particulièrement mal placée se mit à rouler sur ma paupière. Profondément dérangée, je me levais d'un mouvement brusque, mouvement qui fit tomber la majorité des gouttes. Je m'avançai vers la sortie, d'un pas extrêmement lent et doux, puis m'écrasai sur la limite qui déterminait où commençait la vallée et où commençait la grotte. Puis je me léchai intensément, pour éliminer toute cette eau qui bouleversait mon calme.
Dim 10 Oct - 9:37
Revenir en haut Aller en bas
avatar

    Ẳяяιναит
    C'est par où déjà ?
♛ Beware The King
Puf : Little Miss Sunshine / Azu' Naissance : 24/06/1995 Messages : 69

Libre au RP : Toujours ! 8D Playlist : https://www.youtube.com/view_play_list?p=FD9C9476351B564B

» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :

Message
Sujet: Re: May the darkness heal your heart. ± Pr Mudatita.   

    [ Wouhouu, cool ! \o/ Ce sujet promet alors : D ]


    UNE DEMIE-HEURE S'ÉCOULA ENVIRON, durant laquelle le loup resta bien tranquille, sans montrer le moindre signe d'agitation. Il s'était lui aussi perdu sans ses pensées. Beware eut tout le loisir de réfléchir, et il vint à penser que bon nombre des loups qu'il avait croisés étaient blancs. Il se demanda par la suite quelle était la probabilité que les loups blancs deviennent plus nombreux que les loups gris et noirs en moins de trois ans. S'en suivit alors de longs calculs, basés sur des estimations, ce qui ne faisait que compliquer la chose encore davantage. Imprégné dans ses mathématiques, l'étalon se détendit, perdant bientôt la notion du temps. Dans cet état presque second, si caractéristique à ses séances de réflexion, il se sentait réellement vivant. Néanmoins, un bruit subit ramena le grand bai à la réalité et, tous ses sens en alerte, il se retourna rapidement, prêt à riposter à une attaque. Le loup blanc avançait d'une démarche lente et pesante dans sa direction, le regardant de ses yeux inexpressifs, comme s'il ne le voyait pas du tout. Sur ses gardes, Beware l'observa se traîner jusqu'à la frontière entre la pierre et l'herbe, et s'y laisser paresseusement choir telle une vieille loque. Puis il entreprit de se lécher sans autre cérémonie, et sans un autre regard pour l'étalon. Constatant que la bête ne planifiait rien de suspect, le bai reprit une position normale, mais cette fois ne se départit pas de son hostilité. La présence de cet animal dérangeait ses pensées et il était agacé d'avoir été tiré de ses calculs pour une bête fausse alerte. Évidemment, il aurait pu tout simplement changer de place, mais en temps qu'espion, son devoir n'était-il pas de surveiller les ennemis ? Beware resta de longues minutes à toiser la créature, mais celle-ci, absorbée par sa tâche, soit ne le remarqua pas, soit s'en fichait complètement. L'attitude morne du loup avait quelque chose de barbant qui commençait à taper sur le système du mâle. Il garda le silence encore un moment, avant de finalement s'adresser au canidé.

    - Loup, que viens-tu faire ici ? demanda-t-il de sa voix grave.

    Là, daignerait-il enfin le regarder ?

Dim 10 Oct - 16:21
Revenir en haut Aller en bas
avatar

    Ẳяяιναит
    C'est par où déjà ?
mudatita.
Puf : lollipop. Naissance : 30/07/1996 Messages : 97

Libre au RP : when ya wanna (:

» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :

Message
Sujet: Re: May the darkness heal your heart. ± Pr Mudatita.   

    [ Eh ouais ! \o/ ]


    Attelée à ma besogne tel un cheval à son traîneau, je laissai le temps filer tandis que je faisais disparaître les perles translucides au fur et à mesure qu'elles apparaissaient sur mon poil. À un certain moment je sentis que l'eau, s'accumulant toujours plus dans ma gueule, semblait vouloir rouler, glisser, flotter et tomber sur le sol. Ne souhaitant aucunement avec les babines dégoulinantes, je pris un moment pour déglutir, immobilisant ma tête.

    Sans vraiment le voir, hormis du coin de l'œil lors de certains mouvements, je sentais fort bien le regard de l'équidé posé fermement sur moi. Quant à savoir s'il me dépouillait physiquement, tentait de percer la frontière de mes yeux ou simplement gardait les yeux dans le vague dans am direction, je ne le savais pas, n'avais pas grand moyen de le savoir, et ne souhaitais pas connaître la vérité à ce propos. On ne peut pas dire que c'était du je-m'en-foutiste absolu, simplement c'était loin d'être dans mes priorités, et je n'en avais rien à faire, de ce qu'il désirait trouver comme réponse par la voie du regard.

    Lorsque l'entier prit la parole, le son de sa voix parut bien étrange de ce monde silencieux depuis des heures. Je m'arrêtai et tournai la tête vers lui. Je ne pus répondre à sa question, et j'aurais préféré éviter si j'avais pu. Je le regardai, d'abord très simplement, avec le même regard immobile, comme du miel chocolaté figé dans mes orbites. Puis la noisette ambré sembla se liquéfier, comme débordant hors de la gravité. Et mon regard exprima, en quelque sorte, mon passé, durant un temps qui m'apparut de longues minutes. Ce fut un mélange de toutes sortes d'émotions, dont bien peu joyeuses, qui passa dans mes yeux, sans que mon visage ait une quelconque expression. Lorsque je pris compte de ce qui se passait avec mon regard, j'établis un certain sourire sur ma figure, petit et discret, mais bien présent.

    Alors je me ravisai et regardai la terre plus ou moins meuble. Allais-je tenter de lui expliquer ce qui se passait de mon côté de la façade physique ? Non, il faudrait qu'il cherche à comprendre d'abord. Qui ne tente rien n'a rien.
Lun 11 Oct - 2:25
Revenir en haut Aller en bas
avatar

    Ẳяяιναит
    C'est par où déjà ?
♛ Beware The King
Puf : Little Miss Sunshine / Azu' Naissance : 24/06/1995 Messages : 69

Libre au RP : Toujours ! 8D Playlist : https://www.youtube.com/view_play_list?p=FD9C9476351B564B

» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :

Message
Sujet: Re: May the darkness heal your heart. ± Pr Mudatita.   

    AUX PAROLES DE BEWARE, l'animal blanc leva la tête, posant ses prunelles chocolatées sur l'étalon. De longues minutes s'écoulèrent et le loup se contenta de dévisager son interlocuteur, sans réaction apparente. The King s'attendait à une réponse cinglante, connaissant le mauvais caractère des loups, ainsi fut-il étonné de voir le canidé détourner finalement le regard, sans avoir dit un mot, sans avoir même battu des paupières. Mais qui plus est, il n'avait pas répondu à sa question. On aurait pu croire que c'était par mépris, parce que le loup avait décidé d'ignorer purement et simplement celui qu'il considérait de race inférieure, pourtant ses manières lentes, ce léger sourire qui s'était dessiné sur son visage, et surtout l'étrange mouvement qu'il avait perçu dans son regard ne collaient pas avec cette hypothèse. Beware en conclut que l'animal était tout simplement las, peut-être même malade, et qu'il était venu ici pour s'isoler, sans avoir à rendre de comptes à personne. Le grand bai dévisagea encore le loup, détaillant son corps. Son pelage n'arborait pas l'éclat terne typique à la maladie, sa carrure avait celle d'une bête en bonne forme. Le malaise ne semblait pas physique. Dans ce cas, il devait plutôt être psychologique. Pauvre petite âme en peine qui cherchait le repos et la paix d'esprit. Alors que d'autres auraient éprouvés de la pitié et auraient détourné le regard en devinant cela, Beware resta de glace et poursuivit son examen. Le loup était en bonne condition physique, apte au combat, âge moyen. Mais son pauvre maintien repoussait l'idée qu'il puisse être un guerrier, sans doute avait-il plutôt affaire à un espion ou un loup tout-à-fait banal. En définitive, il n'était sans doute pas dangereux, mais il était purement possible que son attitude désinvolte ne soit qu'un masque, et que l'animal ne soit ici car investi d'une mission.

    « Tant qu'il sera seul, il n'est pas une menace. » décida Beware, concluant de ce fait ses réflexions.

    Sur ce il tourna de nouveau le dos au loup et examina soigneusement les alentours, à la recherche d'une ombre, d'un mouvement qui trahirait la présence de comparses. Mais, à première vue, tout était calme, et Beware se permit de baisser la garde.
Lun 11 Oct - 6:44
Revenir en haut Aller en bas
avatar

    Ẳяяιναит
    C'est par où déjà ?
mudatita.
Puf : lollipop. Naissance : 30/07/1996 Messages : 97

Libre au RP : when ya wanna (:

» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :

Message
Sujet: Re: May the darkness heal your heart. ± Pr Mudatita.   

    Baisser la garde ? Était-ce bien une chose à faire ? Pourtant, l'étalon, après une lente séance d'observation intense et froide que je ressentis telle toute chose aisée, le fit. Sa tension baissa considérablement, je le sentais. Je sentais d'ailleurs presque ses muscles se décrisper. C'était toujours une drôle de sensation pour moi ; qui, parfois, me faisait faire le même geste ou me faisait frissonner. Mais cette fois-ci elle me fit simplement sourire. Je voyais, de mon oeil sensitif, qu'il scrutait la brume, probablement en quête de mes comparses ; ou, à la limite, des siens. Je me sentais plutôt indolente, et donc si c'était le cas, je leur aurais volontiers ordonné de surgir sur-le-champ, qu'on en finisse.

    Après de longues minutes passées à regarder les moments filer ou, plus simplement, glisser paisiblement, ma tête se posa d'elle-même sur le sol devant moi, et mes paupières, peu après, tombèrent délicatement. Le repos me fit un bien agréable et la force de ce bien me surprit. Le silence agrémentait de manière constante ce semi-repos qui m'envahissait.Le temps fila à nouveau, sans règles et sans limites, aussi léger que la liberté elle-même ou que toute métaphore. Et je somnolai à moitié, à la fois aux aguets et en paix. C'était un sentiment à la fois agréable et dérangeant, mais pour moi, c'était aussi profitable que faire se peut.

    Après un certain laps de temps indéterminable, je décidai lentement que c'était assez. J'émergeai totalement, revenant à la vie normale, puis j'ouvrai les yeux, revenant à la vision du monde. Je vis à nouveau la silhouette de l'étalon, même si ce qui l'entourait m'était encore bien confus. Puis je redressai la tête. Et je me levai. Je m'étirai longuement, en bâillant. Depuis ma naissance, à chaque fois que je bâillais, on s'attendait toujours à entendre le petit gémissement qui en résultait. Mais il n'y avait rien qui résonnait. Cette fois ne dérogea pas à la règle, et ce ne fut que le silence mat et la lourdeur de l'air qui répondirent en écho à mon mouvement.
Lun 11 Oct - 14:24
Revenir en haut Aller en bas
avatar

    Ẳяяιναит
    C'est par où déjà ?
♛ Beware The King
Puf : Little Miss Sunshine / Azu' Naissance : 24/06/1995 Messages : 69

Libre au RP : Toujours ! 8D Playlist : https://www.youtube.com/view_play_list?p=FD9C9476351B564B

» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :

Message
Sujet: Re: May the darkness heal your heart. ± Pr Mudatita.   

[ Pardon pour le retard !! : S Arf c'est fou ce que j'ai été occupée cette semaine --' ]
    LE TEMPS PASSA TRANQUILLEMENT, sans artifice, sans incident. Il fila si paisiblement qu'on le remarquait à peine. L'atmosphère des lieux ne se modifia en rien et, une demi-heure plus tard environ, l'air avait toujours cette moiteur, l'horizon était toujours si bien voilé, le vent était toujours muet comme une carpe. Beware s'était habitué à la présence du loup blanc et put se permettre de replonger dans ses réflexions complexes, sans être dérangé cette fois. Il se pencha à cette occasion sur une nouvelle question, à savoir quelles étaient les chances de survie d'un cheval contre une meute de loups. Enfin, lorsqu'il considéra son problème comme résolu, il revint à la réalité, satisfait. Un regard en arrière lui permit de constater que le canidé s'était éveillé, affairé à s'étirer précautionneusement. La gueule grande ouverte, il semblait bâiller silencieusement. The King trouva cela curieux mais ne fit pas le rapprochement.

    Il fut tiré de sa contemplation par une vive sensation de froid sur sa croupe. Se retournant, l'étalon put constater qu'une tâche foncée marquait son flanc. Il pleuvait ? Le mâle leva la tête au ciel et, comme pour confirmer ce qu'il pensait, reçut justement une nouvelle goutte d'eau glacée sur le museau. Rapidement, les petites gouttes se multiplièrent, mouillant bientôt la robe bai de l'étalon. Celui-ci n'avait jamais été incommodé par la pluie et resta donc à l'extérieur, appréciant le contact froid de l'eau sur sa peau. Mais bientôt, la petite brunante se transforma en véritable averse, et la caresse n'en fut plus vraiment une. Trempé, Beware se hâta de rentrer sous le couvert des roches, aux côtés du canidé. Il prit le temps de s'ébrouer, puis de piaffer afin de se réchauffer, avant de finalement redevenir tranquille. Là, il se permit d'observer le loup blanc qui se tenait à ses côtés. Cette proximité était plutôt inhabituelle, entre loup et cheval.


Ven 15 Oct - 10:57
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message
Sujet: Re: May the darkness heal your heart. ± Pr Mudatita.   

Revenir en haut Aller en bas
 
May the darkness heal your heart. ± Pr Mudatita.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fauteuil] Heart Cone Chair by Verner PANTON
» Votre avis sur la Frédérique Constant Heart Beat Date Carrée
» Avis Hamilton Open Heart vs Glycine Combat vs Maurice Lacroix Pontos DayDate
» Heart Beat Date Carree- Frederic Constant contre Monaco Ww2110.Fc6177-Tag Heuer
» Bracelet Tissot Lady Heart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memories :: ­
Hors - Jeu
 :: ▬ Corbeille :: ▬ RPG, ancienne version.
-
Sauter vers: