AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 → Son histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Opium Deal

    Fσи∂αтяιcє


Puf : Tora & Padou :D
Naissance : 28/04/1993
Messages : 1225

Libre au RP : Oui mais à petite dose.
Playlist : Ca varie selon les jours et mon humeur ..


» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :
MessageSujet: → Son histoire   Dim 7 Fév - 8:42


L'histoire de Memories, l'histoire d'Exode, a traversé le temps et aujourd'hui encore, elle perdure. À ceux qui voudront parcourir notre passé, bonne lecture.

Merci à Qatar pour toute son écriture.
© Qatar & Tora, toute reproduction totale ou partielle interdite.



Les Lois de la Nature ⚡

La nuit était tombée depuis plusieurs heures et pourtant, deux ombres se profilaient dans la nuit noire, faiblement éclairées par une lune pale et par quelques étoiles qui perçaient timidement les nuages. Ces deux ombres glissaient silencieusement dans le silence nocturne, se dirigeant vers un but précis. Les buissons éparses ne semblaient pas entraver leur cheminement ; elles sillonnaient agilement dans les méandres de la plaine aride. Non loin de là, on pouvait voir se découper sur le ciel d'un noir d'encre une troisième silhouette. L'atmosphère était électrique et la tension palpable. Pourtant, les deux chasseurs continuaient à progresser en direction de leur proie ; faisant preuve d'un calme olympien. La brise hivernale leur était favorable ; si bien que la silhouette immobile ne les entendait, ne les voyait et ne les sentait pas. Les yeux brillants des deux chasseurs reflétaient l'astre argenté, alors qu'ils fixaient le grand étalon à seulement quelques mètres. Des loups. L'équidé restait sur ses gardes. Aussi loin de sous troupeau, il était la cible de tous les prédateurs en quête de nourriture. Ces deux derniers augmentèrent alors la cadence, avides de chair et de sang. La végétation peu abondante en cette période leur permettrai de chasser aisément l'étalon. Ils n'étaient plus très loin à présent et chacun prit une direction différente ; de façon à encercler la proie. Jugeant qu'ils s'étaient suffisamment approchés, ils fondirent, sur un signe de celui qui semblait être le Chef, sur leur proie qui n'avait maintenant plus aucun point de repli. L'étalon alezan poussa un hennissement strident ; il était perdu. S'ensuivit alors une série de hurlements, de gémissements, de couinements, de hennissements, de claquements de mâchoires et de coups de sabots. Lorsque le nuage de poussière fut entièrement retombé sur le sol de la plaine, une masse inerte gisait sur le sol. Les loups avaient triomphé et profitaient à présent pleinement de leur repas. Les lambeaux de chair déchirés et bruyamment mâchés brisaient le silence de la nuit.

À quelques kilomètres de là, les chevaux du troupeau de Riskan, l'étalon alezan, attendaient avec angoisse le retour de leur dominant. Lorsque la lune disparut derrière l'horizon, laissant place à l'aurore et à ses couleurs pâles, alors ils comprirent ; Riskan ne reviendrait plus. Le sous-lieutenant, un étalon palomino de petite taille du nom de Gold, galopa avec un groupe de guerriers en direction de la plaine. Rien ne laissait voir le passage des deux loups sur les lieux, ni le meurtre de Riskan. Gold et son équipe revinrent donc dépités. Et pourtant, le dominant des chevaux était bien mort, emporté par Slayer, le chef guerrier des loups et un de ses fidèles combattants. À présent, son corps musclé et à moitié déchiqueté par les crocs de ses meurtriers était encerclé par une horde de loups hurlant à la lune des remerciements pour ce gibier de taille. Cette meute de carnivores tous plus redoutables les uns que les autres était menée par Seven. Ce dominant sans pitié exigeait de ses guerriers le meilleur et ne tolérait pas l'échec. Voilà pourquoi cette nuit-là fut une des rares occasions pour laquelle il sourit ; les rayons de la pleine lune se reflétant sur ses crocs aiguisés comme de la roche tandis qu'il hurlait en compagnie des siens pour offrir le corps de Riskan à l'astre nocturne. Il était fier de lui et de son peuple ; il avait réussi à terminer ce que son père avait commencé avant lui. Dès lors, il n'aurait plus qu'une seule chose à faire : contraindre les chevaux à se plier à ses ordres ; après quoi il pourrait savourer toutes ses victoires dans un immense territoire. Cependant, il ne fallait pas encore se proclamer vainqueur. La guerre n'était pas encore terminée et l'optique d'un flot de sang équin coulant sous ses yeux le fit frissonner de bonheur. Il se promit d'organiser la soumission de tous les chevaux dès l'aube ; Slayer et ses guerriers l'y aideraient. Pour l'instant, la seule chose à faire était de déguster le merveilleux festin que ces derniers avaient rapportés. Mais la suite serait bien plus exaltante.



Dernière édition par Opium Deal le Mer 10 Oct - 12:17, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Opium Deal

    Fσи∂αтяιcє


Puf : Tora & Padou :D
Naissance : 28/04/1993
Messages : 1225

Libre au RP : Oui mais à petite dose.
Playlist : Ca varie selon les jours et mon humeur ..


» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :
MessageSujet: Re: → Son histoire   Lun 8 Fév - 6:08

Ravagés par les Flammes ♋
Bien que les oiseaux ne soient plus joués sur Exode, leur histoire a été gardé.


Plus loin, bien que loin que la plaine où Riskan avait perdu la vie, d'autres créatures vivaient un cauchemar. En effet, de nombreux oiseaux avaient été réveillés dans la nuit pas les crics stridents des sentinelles et par la chaleur soudaine. Certains ne cherchèrent pas à comprendre ce qu'il se passait et fuirent le plus vite qu'ils le purent dans des directions aléatoires. De ceux-là on entendit plus jamais parler. Les autres gardèrent plus ou moins leur sang-froid et se joignirent aux autres, planant dans le ciel en formation presque militaire. Les Martin-pêcheurs s'empressèrent de se rapprocher de la rivière ; seulement les flammes bondissaient plus rapidement que des pumas et ne tardèrent pas à calciner la moitié des roseaux. Les oiseaux se munirent donc tous d'une feuille d'arbre solide qu'ils plongèrent tous dans les eaux presque inaccessibles, s'improvisant ainsi pompiers de l'air. Mais la plupart de leurs habitations était déjà réduite à l'état de cendres noires et grises encore fumantes. Les chouettes furent l'espèce la moins touchée ; leur vie nocturne leur avait permis de s'apercevoir plus vite du fléau qui ravageait rapidement la forêt et elles avaient offert leur précieuse aide aux sentinelles qui sauvaient les plus faibles des flammes tout en prévenant les autres de l'approche des flammes. Nombre d'oiseaux disparurent ou moururent brûlés cette nuit là. Peu de familles avaient réussi à s'envoler au grand complet. Bien heureusement, aucun nid de toute la forêt ne contenait d'œufs. Ce tragique événement contraint les oiseaux de migrer vers un nouvel endroit où ils pourraient reconstruire leurs nids et débuter une nouvelle vie. Ils volèrent donc sans relâche pendant plusieurs jours avant de se poser non loin du territoire où les deux autres peuples vivaient ; sans en connaître jusqu'à l'existence. Ils pensaient que rien ne pouvait vivre sur ces terres désolées. Et pourtant, ils étaient sûrs que cet endroit était un paradis qui méritait que l'on s'y attarde. Ils s'attelèrent donc à reconstruire leurs nids et redonnèrent à l'endroit sa brillance d'autrefois.


Dernière édition par Opium Deal le Mer 10 Oct - 12:11, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Opium Deal

    Fσи∂αтяιcє


Puf : Tora & Padou :D
Naissance : 28/04/1993
Messages : 1225

Libre au RP : Oui mais à petite dose.
Playlist : Ca varie selon les jours et mon humeur ..


» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :
MessageSujet: Re: → Son histoire   Lun 8 Fév - 6:09

☪ L'Armistice d'un Terrible Affront ☪


Pendant ce temps, la guerre faisait rage entre les loups et les chevaux. Seven faisait tout pour soumettre les chevaux à ses ordres et ceux-ci résistaient de toutes leurs forces. Après la mort de Riskan, Gold avait endossé le rôle de dominant et s'appliquait à suivre les traces de celui qu'il avait toujours idolâtré étant poulain. Le sang coulait à flot des deux côtés du front et le champ de bataille se transforma rapidement en No Animal's Land. Il ne resta bientôt presque plus de guerriers ; autant chez les loups que chez les chevaux. Gold décida alors de ravaler l'orgueil qui le poussai à poursuivre ce massacre et décida d'aller demander à Seven l'arrêt des combats. Ainsi, il parti en direction du territoire des loups et y pénétra d'un pas assuré ; sans personne pour le protéger. Les guerriers restant auraient très bien pu attaquer et tuer Gold mais ils n'en firent rien. Le nouveau dominant se moquait de la mort ; tout ce qui lui importait était la survie de son peuple. Il se disait que, si il fallait qu'il meure sous les crocs impitoyables des carnivores, il le ferait dans l'honneur et la dignité ; tout comme Riskan qu'il avait toujours respecté et admiré pour son courage et pour l'affection qu'il portait à son peuple. C'est peut-être cette assurance et cette indifférence quant à la mort qui repoussa les loups aux babines retroussées. Sa démarche ferme et assurée ainsi que son haut port de tête montraient qu'il n'était venu ni pour se rendre, ni pour tuer Seven. Il arriva à la hauteur de son rival sous les regards malveillants de la horde entière. Mais il ne prit pas garde à tous ces mauvais yeux fixés sur lui. L'étalon palomino prit alos la parole ; le plus sereinement possible.

« Seven, je suis venu pour te demander l'arrêt des combats. Nous ne pouvons pas continuer ainsi ce massacre. Tous nos guerriers sont presque morts et je remarque que tu n'en as toi-même plus beaucoup. »

Surmontant toutes ses frayeurs puériles, il plongea son regard dans celui du dominant. Ce fut alors comme si un poignard s'enfonçait profondément dans ses entrailles. Toute la haine contenue dans l'âme de Seven le pénétra soudain et il comprit à quel point il lui serait difficile de le persuader que cette guerre prenait la direction du génocide. Malgré tout le mal que cette méchanceté provoquait dans son for intérieur, Gold s'obstina et se força à planter encore plus profondément son regard dans celui du loup noir. Il se passa ainsi de longues minutes qui lui parurent interminable. Il s'apprêtait à tourner le dos au tyran qui se tenait devant lui lorsque le dominant ouvrit enfin la gueule. Dans ses yeux brillait une lueur que Gold ne parvint pas à déchiffrer ; il comprit seulement qu'elle ne présageait rien de bon. Seven prononça ces exactes paroles d'une voix rêche et froide. Mais une pointe de sarcasme perçait dans sa voix et l'étalon sut la reconnaître.

« Mes guerriers n'ont que faire de tes jérémiades. Si tu n'avais pas autant raison, je te tuerais moi-même sur le champ. Tout comme je l'ai fais pour Riskan, fit-il en baissant la voix et en approchant sa gueule de son chanfrein, mais je suis d'accord pour arrêter les combats, il fit une pause, pour l'instant. »

Gold ne put s'empêcher de pousser un soupir. Il était à la fois suffoqué de la réaction de Seven et aussi soulagé pour le peu de guerrier qui lui restait. Mais le contentement se lisait sur le visage du loup noir ; tout autant qu'il s'entendait dans sa voix rauque. Autour des deux rivaux, les loups piaffaient d'impatience ; attendant un signe de leur dominant pour bondir sur Gold qui ne les regardait pas. Mais Seven ne semblait pas avoir l'intention de déchiqueter le nouveau dominant du peuple ennemi. Peut-être souhaitait-il jouer un peu avec lui avant... comme une marionnette ? Toutefois, et ce malgré l'expression plutôt calme du loup noir, l'étalon préféra s'éclipser. Il vérifia une dernière fois dans le regard de Seven avant de lui tourner le dos pour retrouver les siens. Le dominant de la meute, quant à lui, resta un moment à le regarder s'éloigner. Il se promit intérieurement que la guerre continuerait une fois que les effectifs de sa horde seraient reconstitués. Même si les combats avaient cessés, un seul faux pas de l'un de ses ennemis suffirait pour tirer la sonnette de la guerre ; et celle-ci serait sans pitié. Il se tourna vers le chef des guerriers pour lui ordonner de se tenir prêt. Selon lui, la reprise des combats ne tarderait pas à venir et il s'en pourléchait les babines d'avance.




Dernière édition par Opium Deal le Mer 10 Oct - 12:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Opium Deal

    Fσи∂αтяιcє


Puf : Tora & Padou :D
Naissance : 28/04/1993
Messages : 1225

Libre au RP : Oui mais à petite dose.
Playlist : Ca varie selon les jours et mon humeur ..


» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :
MessageSujet: Re: → Son histoire   Lun 8 Fév - 6:12

Une Trêve Bafouée ☈


Gold était revenu sur ses terres et profitait de la trêve en compagnie de son troupeau. Son accession précipitée à la tête des chevaux n'avait pas gêné les équidés du groupe. Seven, quand à lui, réfléchissait à ses futurs plans d'attaques et à tous les moyens qui pouvaient rompre la trêve et, par conséquent, déclencher une nouvelle guerre. Le loup noir s'était promit maintes fois que, cette fois-ci, il ne céderait pas à Gold ni à qui que ce soit d'autre. Après tout, il avait une réputation de tyran sanguinaire et il se devait de l'entretenir pour semer la soumission sur son passage. Les oiseaux menaient une vie tranquille de leur côté ; totalement extérieurs aux tensions qui opposaient les chevaux et les loups. Rien ne semblait pouvoir troubler cette mécanique paisible pour les uns et tendues pour les autres. Seulement, tout change un jour et prend une forme plutôt inattendue. C'est ainsi que la quiétude de tous fut troublée... par un jeune poulain innocent.

Par une belle journée d'été, un poulain né dans le courant des six mois précédents gambadait joyeusement sur le territoire des chevaux. Il poursuivait un papillon dans la plaine verdoyante, faisant voleter de magnifiques pétales de fleurs violettes et oranges. Plus il suivait cet insecte à travers cette belle prairie, plus il s'éloignait de son troupeau. Il arriva ainsi jusqu'à la frontière entre le territoire des chevaux et celui des loups ; dont il connaissait l'existence mais ignorait l'emplacement exact. Attiré par les lieux inconnus qui s'offraient à lui, le jeune étalon pénétra sur les terres des carnivores qui avaient tués Riskan. Camouflés par les nombreux buissons, les chasseurs ainsi que quelques guerriers de Seven, accompagnés de Slayer, suivaient à pas feutrés la progression d'une proie qu'ils attendaient depuis le jour où les deux rivaux, Seven et Gold, avaient conclus une trêve. Le poulain ne pouvait sentir leur présence ; tout comme la nuit où Riskan avait été tué, les loups se cachaient grâce au vent. Ils attendaient le moment propice pour fondre sur leur jeune victime. Une partie du groupe s'était empressée d'aller prévenir Seven tandis que l'autre suivait le poulain en se léchant les babines. Non loin de là se trouvait un endroit où l'étalon se retrouverait coincé et c'est le lieu qu'il avaient communément choisi pour le dévorer. Ils n'eurent pas à attendre longtemps ; ni même à changer de tactique. Le jeune cheval se dirigea de lui-même dans le piège que les loups lui avaient tendu. Cependant, ils préférèrent s'amuser avec leur repas avant de le goûter ; la viande était bien meilleure lorsqu'elle était chaude. Un à un, ils sortirent des fourrés où ils s'étaient embusqués. La seule issue possible pour le poulain était celle par où il était arrivé ; et elle était à présent bloquée par des carnivores sans pitié. Le jeune étalon hennit, espérant que son troupeau l'entendrait. Et c'est ce qui arriva. Le cri du petit en détresse parvint jusqu'à sa mère qui s'empressa d'avertir Gold. Le dominant s'arma d'une dizaine de fidèle guerriers et galopa jusqu'au territoire des loups. Il comprit alors que, si il n'agissait pas immédiatement, le poulain servirait de repas aux canidés. La trêve ne comptait plus à présent ; seul la survie de son peuple importait. Il s'élança alors crinière au vent, suivit de près par les combattants qui l'accompagnaient. Lorsqu'il arriva, le petit était cerné par les chasseurs du clans et les guerriers partis prévenir Seven ne tarderaient pas. Suivant ses pulsions, Gold poussa un hennissement puissant pour appeler d'autre guerriers ; étant donné le nombre de loups présent, les dix qui l'accompagnaient ne suffiraient pas. La guerre recommençait. Tout recommençait. Seven n'aurait pas le troupeau de Gold et il se le jura intérieurement pour se donner du courage. Ses fidèles combattants étaient prêts à se battre avec ardeur pour sauver le poulain et les autres chevaux. Le combat était lancé et les loups hurlèrent à une lune invisible.

Ce fut la bataille la plus monstrueuse de toute l'Histoire. De dizaines et des dizaines de loups et de chevaux moururent ce jour-là ; beaucoup plus que pendant la première guerre. Dans le but de réduire l'ennemi à l'état de moins que rien, Gold et Seven s'affrontèrent dans un ultime combat. Les crocs de Seven triomphèrent de la robe aux éclats d'or de Gold ; et les sabots de l'étalon réduirent les os du loup en miettes. Ainsi, les guides des deux clans moururent tous deux après s'être entre-tués au milieu du champ de bataille. Mais les troupes ne faiblissent pas pour autant et chaque nouveau-né est initié à l'art de se battre dès son plus jeune âge. Les louveteaux et les poulains vivent avec l'ambition d'être des héros de guerre. Maintenant, c'est à vous de décider du destin de ces deux clans. Serez-vous du côté des chevaux dont le cœur est encore brisé par la mort de Riskan ? Vous rallierez-vous aux loups qui, sous les ordres sévères de leur nouveau dominant, veulent plier les chevaux à leurs lois tyranniques ?

La Mémoire de centaines de morts est entre vos mains.
À vous de faire perdurer bons ou mauvais Souvenirs.




Dernière édition par Opium Deal le Mer 10 Oct - 12:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Opium Deal

    Fσи∂αтяιcє


Puf : Tora & Padou :D
Naissance : 28/04/1993
Messages : 1225

Libre au RP : Oui mais à petite dose.
Playlist : Ca varie selon les jours et mon humeur ..


» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :
MessageSujet: Re: → Son histoire   Mer 26 Jan - 6:51

Minuit Sonne.


La guerre n'était jamais loin, entre les deux clans rivaux. Mais chacun restait campé sur ses positions, attendant le faux pas de l'autre. Tant de sang avait déjà coulé. Tant de morts étaient à dénombrés. Pourtant ni loups ni chevaux ne reculeront devant l'ennemi et ne tairont leur rêve de victoire. D'écrasement. D'autant que la relève des deux grands, Seven et Riskan, avait été bien assuré. Chez les canidés, la belle louve argenté nommée Winter, fille adoptive de Seven, pas moins féroce que son prédécesseur, mais sûrement plus intelligente encore. Sa haine brûlait telle le brasier d'un feu de forêt. Face à la grande blanche, un étalon à la haine aussi sombre que la couleur de sa robe. Opium Deal, le puissant dominant, était le digne fils de Riskan. Les deux vouaient l'un pour l'autre un dégoût profond et leur colère mutuelle les guidait. Les guidait à la mort.

Lors d'une journée banale, un peu de vent et quelques rayons de soleil, Opium Deal faisait le tour de ses terres et s'attarda à la contemplation de la Butte des Titans, qui l'apaisait. C'est alors que l'odeur d'un loup vint jusqu'à ses naseaux ; d'un loup et lequel ! Winter elle-même. Soudain électrisé par une fureur sans nom, le Dominant s'élança à la rencontre de l'Alpha qu'il n'eut aucun mal à repérer. Les deux grands se firent face, aussi impériaux l'un que l'autre, jusqu'à ce que la louve engage le combat. Une profonde morsure, le vent qui souffle, un craquement d'os et les oiseaux qui se taisent.

Winter donna son dernier souffle, les yeux levés vers son ennemi de toujours et les babines retroussés sur quelques paroles venimeuses. Opium Deal, ce jour-là, rendit hommage au courage de la belle louve et, se cabrant, prononça sa victoire d'un long hennissement véhément.

Tandis que la meute pleurait leur défunte Alpha, Djamay lui succéda légitimement par son rang de Bêta ; et quelle ironie du sort quand on sait qu'il est le fils biologique et renié de Seven ! Et le noir Djamay devait déjà faire face à certains décisions qui pressaient : avant son départ pour les cieux, Winter et les siens avaient reçu la visite bien morbide de l'un des leurs, qui revenu d'un séjour dans la montagne, disait avoir découvert un lac où l'avenir lui été apparu, troublé par une catastrophe imminente. Quelle folie, s'étaient dis certains. Mais le loup qui donna sa vie pour porter le message fut entendu par la belle blanche qui décida qu'une quête serait menée. Malgré sa mort, le nouvel Alpha ne changea pas les vœux de Winter et il prit lui même la tête de la patrouille qu'il guida jusqu'au cœur des roches, après avoir affronté les chevaux qui voulurent lui barrer la route pour connaître la raison de tout leur remue-ménage. Et la patrouille atteignit le lac reflet du cristal.

Alors le messager avait raison .. Tous les loups présents virent la même chose, là tendus devant l'étendue liquide. Ils virent la catastrophe qui allait s'abattre sur Exode et tout détruire sur son passage. Dans cette vision, certains remarquèrent un lieu étrangement intacte ; mais que faire contre un volcan en explosion ?




Dernière édition par Opium Deal le Mer 10 Oct - 12:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Opium Deal

    Fσи∂αтяιcє


Puf : Tora & Padou :D
Naissance : 28/04/1993
Messages : 1225

Libre au RP : Oui mais à petite dose.
Playlist : Ca varie selon les jours et mon humeur ..


» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :
MessageSujet: Re: → Son histoire   Mer 26 Jan - 6:51

Déchainement Terrestre.

C'est dans un long gémissement que la terre frémit. Trembla. Les loups en chasse au pied du Monstre Enseveli se heurtèrent tant la terre semblait se dérober sous leurs pattes. Les arbres se balançaient sous l'ampleur de la force. Un sinistre craquement retentit dans les hauteurs puis enfin la secousse se calma. Un long silence suivit tandis que les carnivores se regardaient surpris. Et ce n'était que le début …

Un groupe de juments et jeunes mâles gambadaient dans la Colline aux Mystères en compagnie de quelques guerriers aguerris au cas d'une attaque ennemie. Tous relevèrent la tête au bruit sourd qui déchira la plaine, cherchant du regard l'origine du danger. Un autre claquement retentit, plus sec que le premier. C'est alors que s'éleva peu à peu au dessus du Monstre Enseveli une masse grise, puis une légère teinte rouge orangée se fit à pied de ce nuage opaque. Subitement, un geyser de cendres explosa au sommet du volcan, puis un autre. Au dessus de ce qu'il avait cru être une montagne s'élevait un nuage aussi impressionnant que nocif, tandis que plusieurs explosions se créaient, de plus en plus puissantes. Les chevaux s'enfuirent en sens opposé, tant paniqués qu'ils se dispersaient dans toutes les terres. Ils ne pouvaient pas savoir que même en galopant à en perdre haleine, ils ne pourrait pas tous échapper à l'ardente catastrophe. Des cendres se mirent à pleuvoir, le ciel se trouva caché et un rideau fluide de petites particules grises noyaient tous les habitants d'Exode sous leur chaleur. Puis ce fut des grosses roches, certains aussi brûlantes que le feu lui même, d'autres aussi grosses qu'un arbre centenaire, qui écrasèrent la terre sous leur poids, parfois aussi de pauvres corps égarés. Les explosions retentissaient, faisant bourdonner les oreilles de tout être capable d'entendre. Le sol frissonnait de ce que le volcan lui faisait endurer. Les cendres brûlaient la peau de ceux qui survivaient aux chocs des pierres. Certains dans leur peur et leur égarement, peur devenue folie, se jetèrent tout droit dans la rivière ou se blessèrent dans un trou ou contre un arbre, chutant ou se heurtant. L'atmosphère puait la peur, la détresse et la nocivité des gaz répandus par le volcan. Y avait-il à seul échappatoire à ce cauchemar ?

Tous les clans étaient pris au piège du même acabit, vouant un égal désespoir à la terre chérie. Les oiseaux prirent leur envol et s'élevèrent dans les cieux à travers la pluie de cendres, ceux qui ne s'y brulèrent pas les plumes et réussirent à atteindre la côté purent fuir Exode et s'éloigner de ce terrible fléau, volant au dessus de l'océan avec l'espoir de terres nouvelles. Mais il n'était pas poussé des ailes aux chevaux et aux loups qui ne pouvaient que fouler la terre ferme, galopant et courant par monts et par vaux, tentant de sauver leur peau. Un ennemi commun de cette ampleur peut même rapprocher les pires ennemis.

Une guérisseuse vint trouver son Alpha qui tentait de réunir les siens au pied de la Pierre du Silence. « L'eau gagne du terrain, la rivière est en crue » criait-elle. La louve disait vrai en un sens. Une roche immense crachée par le volcan s'était logée en travers d'un des bras de la Rivière d'Or et en bloquait la course. Alors toute l'eau descendue des montagnes s'évacuait par le bras secondaire qui débordait alors, la petite Cascade de Cristal devenue immense. L'eau gagnait du terrain sur les terres et les clans, eux, perdaient des chemins de secours. Djamay prit alors la décision de mener la meute vers le lit de la rivière, en aval du bras détourné. Ils s'éloigneraient de cette folie et pourrait peut-être se mettre à l'abri contre la barrière rocheuse qui s'y dressait. Poussant l'un des plus puissants hurlements qui fut, l'Alpha d'ébène courut en avant des siens, à travers l'épais rideau de cendres. Quand ils y arrivèrent enfin, pour ceux qui réussirent, ils se trouvèrent nez à nez avec une bouchée béante devant eux. En effet, un large grotte s'enfonçait dans la barrière rocheuse, là où avant s'écoulait le bras de la Rivière pour rejoindre la mer. Les loups se regardèrent un instant, puis certains se jetèrent à l'intérieur sous une nouvelle explosion du volcan. Djamay et tous les autres les suivirent et pénétrèrent dans la froide obscurité.




Dernière édition par Opium Deal le Mer 10 Oct - 12:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Opium Deal

    Fσи∂αтяιcє


Puf : Tora & Padou :D
Naissance : 28/04/1993
Messages : 1225

Libre au RP : Oui mais à petite dose.
Playlist : Ca varie selon les jours et mon humeur ..


» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :
MessageSujet: Re: → Son histoire   Mer 26 Jan - 6:52

La Fuite.

La grotte était bien moins profonde et longue qu'on n'aurait pu le croire de l'extérieur. Elle formait un coude en son milieu, là où avant la rivière prenait un virage pour aller se jeter dans la mer. Mais sur le paroi d'en face, un pouvait apercevoir dans la pénombre un autre voie plus étroite d'où semblait émaner une lumière diffuse. Alors les loups, attirés, s'approchèrent.

« Psysal, prend deux autres loups avec toi et courrez trouver Opium Deal et son troupeau. Il faut les sauver aussi ; ramenez-les ici sinon nous n'aurons plus rien à bouffer. » furent les mots qu'adressèrent Djamay à l'un de ses meilleurs élites. Puis de nouveau il regarda l'étendue herbeuse et quasi-impeccable qui s'étendait devant eux, avec les rives bien visibles d'un lac et la mer à l'est. Voilà donc les terres épargnées qu'avait laissé transparaitre la prophétie, ces terres dont personne ne connaissait l'existence avant aujourd'hui. Bien cachées derrière la barrière rocheuse, elles délivraient enfin leur secret et promettaient un havre de paix aux clans, car au delà des explosions toujours aussi bruyantes, des cendres cachant le soleil, rien d'autre n'atteignait cet endroit. Les clans pourraient ici se reposer et se ressourcer, le temps que Mère Nature s'apaise.

Les trois loups envoyés par leur Alpha retrouvèrent Opium Deal avec un grand nombre de chevaux dans la Plaine Argentée qui tentaient de maitriser de jeunes poulains qui, sous la peur, menaçaient de sauter tout droit de la falaise. Malgré les querelles encrées, le Dominant accepta d'écouter les loups qui purent les conduire vers le passage qu'ils venaient de trouver. Comme son ennemi, Opium avait appelé et prévenu les siens d'un puissant hennissement qui, il l'espérait, pourraient sauver la vie d'encore d'autres équidés. Les chevaux aussi purent atteindre les terres sauvegardées et échappaient à la Catastrophe. Là était l'avenir des deux clans.

Mais en cela, il ne disait pas que ce serait facile. Alpha comme Dominant envoyèrent quelques uns des leurs en plus ou moins bonne santé explorer le territoire sur lequel il venait de débarquer. Cela mit quelques jours avant que les explorateurs n'aient atteins l'extrême bout de la presque île et ne reviennent rendre leur rapport. Le territoire n'était pas aussi vaste que l'ancien et il y avait moins de points d'eau douce, moins de terrains couverts pour s'abriter ou se cacher. Déjà on sentait l'électricité dans l'air, car doucement les deux clans se remettaient de leurs blessures ...




Dernière édition par Opium Deal le Mer 10 Oct - 12:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Opium Deal

    Fσи∂αтяιcє


Puf : Tora & Padou :D
Naissance : 28/04/1993
Messages : 1225

Libre au RP : Oui mais à petite dose.
Playlist : Ca varie selon les jours et mon humeur ..


» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :
MessageSujet: Re: → Son histoire   Mer 26 Jan - 6:53

Changements Existentiels.



En effet, loups comme chevaux n'étaient pas au bout de leur peine. Alors qu'ils guérissaient seulement, des tensions commençaient à se faire sentir. Les loups vivaient au pied de la barrière rocheuse, près de l'endroit d'où ils étaient tous arrivés. Quant aux chevaux, ils s'étaient installés de l'autre côté du lac central à la plaine. Mais cette disposition ne convenait pas à Opium Deal et aux siens qui n'avaient aucun point de retraite possible vers leurs anciennes terres, alors ils décidèrent de faire pression. Mais les loups, affamés, se révélaient de plus en plus dangereux et téméraires. Des attaques et escarmouches éclatèrent. Plus le temps passait, plus les loups se montraient détachés et désorientés, la solidarité n'était plus de mise car la famine sévissait. Peu à peu, des tensions éclatèrent à l'intérieur de la meute et des groupes s'en écartèrent. Djamay n'était plus l'Alpha d'une seule meute, ce temps-là paraissait révolu.

Du côté ennemi, les chevaux étaient de plus en plus guidés par la peur, abusé par les attaques répétées et désordonnées de petits groupes lupins. Quelques chevaux sûrement plus courageux ou plus vils que les autres vinrent défier leur Dominant, qui pour eux n'était peut-être plus le protecteur dont il avait besoin. Et même si Opium se révélait être maître, le troupeau éclata lui aussi, des groupes de plusieurs individus s'en détachant. Les deux clans – comprenant les groupes formés – s'éparpillèrent sur le territoire et les chevaux repoussèrent les loups de l'entrée de la presque île. Ils se devaient de pouvoir retourner « chez eux » en toutes occasions.

Ainsi, la hiérarchie des clans se modifie et les tensions s'accroissent. Il est temps pour tous de retourner vers les anciennes terres ; mais qu'en reste-t-il ?




Dernière édition par Opium Deal le Mer 10 Oct - 12:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Opium Deal

    Fσи∂αтяιcє


Puf : Tora & Padou :D
Naissance : 28/04/1993
Messages : 1225

Libre au RP : Oui mais à petite dose.
Playlist : Ca varie selon les jours et mon humeur ..


» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :
MessageSujet: Re: → Son histoire   Mar 21 Juin - 7:26

Retour Aux Terres

Voilà presque 1 an que la Catastrophe a eu lieu et la terre souffre encore des ravages causés par les crachas du volcan, ce monstre infâme qui a pourri jusqu'aux racines leur lieu de vie. Loups comme chevaux ont du rester de longs mois cloitrés sur les terres de Kalnas, pour ceux qui avaient survécu bien entendu. La famine s'est faite ressentir, les tensions ont grandi à l'intérieur des clans. Des groupes se sont écartés, des escarmouches ont eu lieu. Au milieu de cette pagaille, l'Alpha successeur de la noble Winter, loup noir du nom de Djamay, a disparu suite à un retour vers les terres bien connues. Alors que son Bêta aurait du prendre sa place, une louve surgi de nul part, peu connue de ses semblables car revenant d'un long voyage, s'est imposée comme nouvelle Alpha. Les siens sont restées cois devant sa ressemblance avec l'ancienne meneuse. Pour cause, les secrets sont bien gardés. La belle a instauré un nouveau Bêta et tout comme le Dominant des Équidés, l'irréductible Opium Deal, elle a tenté de retourner vers les premières terres connues d'Exode. Mais le paysage a bien changé et l'odeur de la mort y plane encore, bien que la nature reprenne lentement ses droits. Loups comme chevaux n'ont pas accepté l'ancienne répartition des lieux, d'autant plus que les groupes formés lors des mois de convalescence souhaitent prendre de l'indépendance, alors chacun vit ici et là. Frontières décimées, querelles réanimées. Qu'adviendra-t-il maintenant ?



Dernière édition par Opium Deal le Mer 17 Oct - 11:13, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Opium Deal

    Fσи∂αтяιcє


Puf : Tora & Padou :D
Naissance : 28/04/1993
Messages : 1225

Libre au RP : Oui mais à petite dose.
Playlist : Ca varie selon les jours et mon humeur ..


» Infos
V a l i d . R e l a t i o n s :
MessageSujet: Re: → Son histoire   Mer 17 Oct - 11:12

Pour l'Honneur

La Catastrophe, la mort, la famine, les clans éclatés, les frontières oubliées .. Tout avait changé et rien ne semblait plus aller. Les deux plus grands de chaque espèce, Endless et Opium Deal, se croisaient jusqu'à s'affronter dans le lit de l'ancienne rivière. Suite à cela, tout plongea peu à peu dans le chaos .. La faim et la haine des loups les conduisirent à attaquer chaque jour un peu plus les équidés, autant pour se nourrir que pour leur vil plaisir. Comme tous pouvaient alors le présager, une guerre sanglante éclata entre les deux espèces. Elles se déchirèrent comme lorsque Riskan et Seven dirigeaient les deux clans, les deux chefs survécurent malgré de nombreuses blessures. Ils vécurent quand tant d'autres moururent, comme pour les punir d'avoir trop attiré la pestilence de la mort sur Exode. Suite à cette violence et dernière bataille, ceux qui se relevèrent se rejoignirent en de petits groupes et apprirent à vivre tels des solitaires : les deux clans ennemis n'existaient bel et bien plus. Endless disparut. Opium Deal s'enfuit dans la forêt et les rocheuses. Le temps épancha la terre pourpre et revint lentement à la vie, mois après mois. Maintenant que les uniques règles sont détruites, que la sécurité a changé mais que les fossés entres les deux espèces existent toujours, quel destin choisirez-vous ?

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: → Son histoire   

Revenir en haut Aller en bas
 

→ Son histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Lapin] Son HISTOIRE → Lapinette ♥ (avec PHOTOS) ..
» Histoire d'animaux à Wasquehal
» L’histoire des Tortues
» Histoire touchante
» Histoire d'un vieux gros chat noir
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Memories :: ­
Hors - Jeu
 :: ▬ Memories, ancienne version.
-